Skip To Content

Mise à jour dans ArcGIS Pro

La mise à jour des données géographiques est le processus consistant à créer, modifier ou supprimer des entités et les données associées sur les couches d’une carte. Chaque couche est connectée à une source de données définissant et contenant les entités ; il s’agit généralement d’une classe d’entités de géodatabase ou d’un service d’entités.

Les entités peuvent être bidimensionnelles (2D) ou tridimensionnelles (3D) et représenter des objets physiques réels ou des points de données du monde réel ou d'environnements construits. Les développeurs peuvent renforcer les fonctions de mise à jour d'ArcGIS Pro à l'aide d'ArcGIS Pro SDK for Microsoft .NET. Pour plus d'informations, visitez le site Web ArcGIS Pro SDK.

Cette rubrique résume ce que vous pouvez faire à l’aide des outils de mise à jour ArcGIS Pro prêts à l’emploi. Pour accéder à une présentation rapide des outils de l'onglet Modifier du ruban, des fenêtres de mise à jour, des menus contextuels et des barres d'outils, reportez-vous à la rubrique Présentation rapide de la mise à jour.

Pour connaître les étapes détaillées à suivre pour utiliser un outil spécifique, parcourez la table des matières ou recherchez un mot-clé ou une expression dans l'aide.

Ce que vous pouvez mettre à jour

Les outils de mise à jour prennent en charge différents workflows qui vont des applications cartographiques générales aux secteurs d’activité spécifiques, notamment les services publics, les documents fonciers, les ressources naturelles et la gestion des équipements. Vous pouvez mettre à jour des données de géodatabases, de services d’entités, de fichiers de formes, ainsi que des données provenant d’applications de collecte installées sur des appareils mobiles.

Les types de mise à jour que vous pouvez effectuer comprennent les workflows suivants :

  • Créer ou modifier des entités 2D et 3D.
  • Créer ou modifier des entités annotations, le type de police, le style et la taille du texte.
  • Mettre à jour les attributs d’entités et les enregistrements associés, ajouter ou modifier les pièces jointes.
  • Créer intégralement des entités 3D ou importer des modèles 3D.
  • Extruder des entités 2D ou les symboliser en tant qu’entités 3D.
  • Repositionner et transformer des entités, notamment les jeux de données en lecture seule tels que des dessins DAO.
  • Remodeler, remplacer ou mettre à jour une géométrie d’entités tout en conservant les attributs existants.

Pour en savoir plus sur les autres types de données que vous pouvez mettre à jour, reportez-vous à la rubrique Types de données et éléments pris en charge.

Sessions de mise à jour automatiques

ArcGIS Pro lance automatiquement une session de mise à jour lorsque vous modifiez ou créez des données. Le fait d’enregistrer ou d’annuler vos mises à jour met automatiquement fin à la session de mise à jour. Toute mise à jour suivante rouvre la session de mise à jour jusqu’à ce que vous procédiez à l’enregistrement ou à l’annulation de vos modifications.

Aucun bouton ne permet de lancer ou d’arrêter une session de mise à jour. Vous pouvez mettre à jour des sources de données auxquelles des privilèges d’affichage et de mise à jour sont accordés. Dans la fenêtre Contents (Contenu) Contenu, vous pouvez désactiver, au niveau de l’application, la mise à jour des couches que vous voulez protéger contre toute modification jour indésirable.

Pour en savoir plus sur la fenêtre Contents (Contenu), reportez-vous à la rubrique Spécifier les couches pouvant être mises à jour.

Cartes et scènes

Vous pouvez afficher et mettre à jour simultanément ou non des représentations 2D et 3D dans les cartes et les scènes. Lorsque vous travaillez, vous pouvez également passer entre la carte et la scène et les lier pour qu’elles s’affichent de manière synchrone aux mêmes centre et échelle de vos étendues lorsque vous effectuez un déplacement ou appliquez un zoom dans la vue active.

  • Cartes : affichez vos données dans une vue 2D. Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Cartes.
  • Scènes : inclinez votre carte et affichez vos données dans un espace 3D. Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Scènes.

Vous pouvez configurer une scène en tant que vue locale ou globale selon le type d’affichage ou d’analyse que votre travail exige. Les scènes locales avec un système de coordonnées projetées sont recommandées lorsque vous avez besoin de réduire la distorsion pour la distance, la direction, l’échelle ou d’autres mesures d’espace.

Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Configurer une scène pour la mise à jour 3D.

volet Catalogue

Les projets contiennent des connexions aux données, des mises en page, des boîtes à outils et autres ressources dont vous avez besoin pour réaliser un projet. Vous pouvez créer des projets avec des données spécifiques et les partager en ligne. Vous pouvez aussi les enregistrer sous forme de modèles dans le cadre d’un scénario de mise à jour donné et les partager au sein de votre organisation.

Vous affichez et gérez les ressources du projet dans la fenêtre Catalog (Catalogue) Fenêtre Catalogue. Vous pouvez ajouter et supprimer des connexions aux données locales et en ligne, créer des classes d’entités, des cartes, des scènes et d’autres éléments de projet. La fenêtre comporte des onglets permettant d’accéder au contenu du portail et de créer une liste de favoris.

Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Fenêtre Catalogue, vue du catalogue et boîte de dialogue Parcourir.

Entités 2D et 3D

Les modèles d’entités peuvent créer des entités 2D et 3D en fonction des couches auxquelles ils font référence. Les étapes à suivre pour créer des entités 2D ou 3D sont pratiquement les mêmes si ce n’est que vous spécifiez des valeurs z pour les entités 3D. Les entités tridimensionnelles stockent des valeurs z avec leur géométrie.

Les entités bidimensionnelles ne stockent pas de valeurs z, mais elles peuvent les dériver d'un champ attributaire dans une table ou d'une surface d'altitude dans une scène 3D. Dans certains cas, il peut être plus simple d’ajouter des valeurs d’altitude aux entités 2D existantes, ou de les extruder, à l’aide d’un champ attributaire.

Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Présentation de la création d’entités 2D 3D.

Données versionnées

Lorsque vous mettez à jour des données qui sont inscrites comme versionnées, vous modifiez une version isolée des mêmes données que d’autres utilisateurs peuvent être en train de mettre à jour. Vos mises à jour font l’objet d’un suivi dans les tables système et sont réconciliées et réinjectées au moment où vous enregistrez vos modifications.

Des paramètres facultatifs vous permettent de définir la manière dont les conflits sont définis et réconciliés lorsque vous enregistrez vos mises à jour. Vous pouvez afficher le Conflict Manager (Gestionnaire de conflits) et passer en revue les conflits de façon interactive ou le masquer et réconcilier automatiquement les conflits.

Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Modifier les paramètres de mise à jour des données versionnées.

Topologie

Lorsque vous mettez à jour les entités, la topologie de carte est toujours disponible dans la carte active. Le fait de l’activer et de mettre à jour automatiquement une entité procède à la mise à jour des autres entités visibles qui y sont rattachées du point de vue topologique. Par exemple, déplacer une entité ponctuelle a pour effet d’étirer toutes les entités polylinéaires connectées.

Outre la topologie de carte des mises à jour actives, vous pouvez également définir les relations spatiales au niveau du jeu de données à l’aide de la topologie de géodatabase. Après avoir défini une règle, vous pouvez valider votre travail dans une carte et apporter les corrections nécessaires à l’aide de correctifs prédéfinis ou des outils de mise à jour.

Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Introduction à la modification d'une topologie.