Skip To Content

Distribution directionnelle (ellipse de l'écart type)

Résumé

Crée des ellipses d'écart type ou des ellipsoïdes pour récapituler les caractéristiques spatiales d'entités géographiques : tendance centrale, dispersion et tendances directionnelles.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement de l'outil Distribution directionnelle (ellipse de l'écart type)

Illustration

Graphique de l'outil Distribution directionnelle (ellipse de l'écart type)

Utilisation

  • L'outil Ellipse de l'écart type crée une classe d'entités d'ellipse en sortie qui contient des polygones elliptiques ou des multipatchs ellipsoïdaux 3D, un pour chaque cas si le paramètre Champ de récapitulation est utilisé. Les valeurs attributaires pour ces polygones elliptiques comprennent des coordonnées X et Y pour le centre moyen, deux distances standard (axe long et axe court) et l'orientation de l'ellipse. Lorsque des données ponctuelles de type Z sont utilisées, les valeurs attributaires incluent également la coordonnée Z du centre moyen, une troisième distance standard (hauteur) et des mesures d'orientation de l'ellipsoïde. Si les entités en entrée sont de type 2D, les noms de fichiers sont CenterX, CenterY, XStdDist, YStdDist et Rotation. Si les entités en entrée sont des points 3D, les champs supplémentaires suivants sont ajoutés à la classe d'entités en sortie : CenterZ, ZStdDist, AngleZ, TiltX, RollY et Volume. Lorsqu'un Champ de récapitulation est fourni, il est également ajouté à la Classe d'entités en sortie.

  • Cet outil respecte la nature 3D des données ponctuelles et utilise les valeurs x, y et z dans ses calculs si les valeurs z sont disponibles. Comme ces résultats sont en 3D, vous devez les afficher dans une scène. Veillez à exécuter l'analyse dans une scène ou à copier la couche de résultats dans une scène pour afficher correctement les résultats de l'analyse.

  • Les calculs requièrent des données projetées pour mesurer précisément les distances.

  • Lorsque le modèle spatial sous-jacent des entités est concentré vers le centre avec un nombre réduit d'entités vers la périphérie (suivant une distribution Rayleigh), un polygone d'ellipse d'écart type recouvre approximativement 63 pour cent des entités, deux écarts types contiennent approximativement 98 pour cent des entités et trois écarts types recouvrent approximativement 99 pour cent des entités en deux dimensions. En trois dimensions, la règle de pourcentage est 61-99-100.

  • Si vos données sont de type Z, les valeurs des champs AngleZ, TiltX et RollY en sortie sont des angles d'Euler et décrivent l'orientation de l'ellipsoïde dans l'espace 3D. Si vos données ne sont pas de type Z, la valeur dans le champ Rotation en sortie représente la rotation de l'axe long, mesurée dans le sens horaire à partir de midi.

    AngleZ, TiltX et RollY

  • Si vos données sont de type Z, l'outil Ajouter des attributs géométriques permet de consulter les coordonnées X, Y et Z de vos données.

  • Le Champ de récapitulation permet de regrouper des entités avant l'analyse. Lorsqu'un Champ de récapitulation est spécifié, les entités en entrée sont d'abord regroupées selon les valeurs du champ de récapitulation, puis une ellipse d'écart type ou un ellipsoïde est calculé pour chaque groupe. Ce champ de récapitulation peut être de type entier, date ou chaîne. Les enregistrements avec la valeur NULL pour le champ de récapitulation sont exclus de l'analyse.

  • Le calcul de l'ellipse d'écart type ou de l'ellipsoïde peut être basé sur un champ de pondération facultatif (pour pondérer les ellipses des accidents de la circulation par gravité, par exemple). Le champ de pondération doit être numérique.

  • Pour les entités linéaires et surfaciques, les centroïdes d'entité sont utilisés dans les calculs de distance. Pour les multi-points, les polylignes ou les polygones comprenant plusieurs parties, le centroïde est calculé à l'aide du centre moyen pondéré de toutes les parties d'entité. La pondération pour les entités ponctuelles est de 1 ; pour les entités linéaires, elle correspond à la longueur et pour les entités surfaciques, à la superficie.

  • Les couches peuvent permettre de définir la classe d'entités en entrée. Lorsque vous utilisez une couche avec une sélection, seules les entités sélectionnées sont comprises dans l'analyse.

  • Attention :

    Lorsque vous utilisez des fichiers de formes, n'oubliez pas qu'ils ne peuvent pas stocker de valeurs Null. Il se peut que des outils ou autres procédures qui créent des fichiers de formes à partir d'entrées autres que des fichiers de formes stockent ou interprètent des valeurs Null comme étant égales à zéro. Dans certains cas, les valeurs Null sont stockées sous forme de valeurs négatives très élevées dans les fichiers de formes. Cela peut aboutir à des résultats inattendus. Reportez-vous à la rubrique Remarques concernant le géotraitement pour la sortie de fichiers de formes pour plus d'informations.

Syntaxe

DirectionalDistribution_stats (Input_Feature_Class, Output_Ellipse_Feature_Class, Ellipse_Size, {Weight_Field}, {Case_Field})
ParamètreExplicationType de données
Input_Feature_Class

Classe d'entités contenant une répartition des entités pour laquelle l'ellipse d'écart type ou l'ellipsoïde doit être calculé.

Feature Layer
Output_Ellipse_Feature_Class

Classe d'entités surfaciques devant contenir l'entité ellipse en sortie.

Feature Class
Ellipse_Size

Taille des ellipses en sortie, mesurée en écarts types. La taille par défaut de l'ellipse est 1, les choix valides étant 1, 2, ou 3 écarts types.

  • 1_STANDARD_DEVIATION
  • 2_STANDARD_DEVIATIONS
  • 3_STANDARD_DEVIATIONS
String
Weight_Field
(Facultatif)

Champ numérique permettant de pondérer les emplacements en fonction de leur importance relative.

Field
Case_Field
(Facultatif)

Champ utilisé pour regrouper des entités pour différents calculs de distribution directionnelle. Ce champ de récapitulation peut être de type entier, date ou chaîne.

Field

Exemple de code

Exemple d'utilisation de l'outil DirectionalDistribution (fenêtre Python)

Le script de fenêtre Python ci-dessous illustre l'utilisation de l'outil DirectionalDistribution.

import arcpy
arcpy.env.workspace = r"C:\data"
arcpy.DirectionalDistribution_stats("AutoTheft.shp", "auto_theft_SE.shp", "1_STANDARD_DEVIATION", "#", "#")
Exemple d'utilisation de l'outil DirectionalDistribution (script Python autonome)

Le script Python autonome ci-dessous illustre l'utilisation de l'outil DirectionalDistribution.

# Measure the geographic distribution of auto thefts
 
# Import system modules
import arcpy
 
# Local variables...
workspace = "C:/data"
locations = "AutoTheft.shp"
links = "AutoTheft_links.shp"
standardDistance = "auto_theft_SD.shp"
stardardEllipse = "auto_theft_SE.shp"
linearDirectMean = "auto_theft_LDM.shp"
 
try:
    # Set the workspace (to avoid having to type in the full path to the data every time)
    arcpy.env.workspace = workspace
 
    # Process: Standard Distance of auto theft locations...
    arcpy.StandardDistance_stats(locations, standardDistance, "1_STANDARD_DEVIATION", "#", "#")
 
    # Process: Directional Distribution (Standard Deviational Ellipse) of auto theft locations...
    arcpy.DirectionalDistribution_stats(locations, standardEllipse, "1_STANDARD_DEVIATION", "#", "#")
 
    # Process: Linear Directional Mean of auto thefts...
    arcpy.DirectionalMean_stats(links, linearDirectMean, "DIRECTION", "#")
 
except:
    # If an error occurred while running a tool, print the messages 
    print(arcpy.GetMessages())

Environnements

Système de coordonnées en sortie

La géométrie de l'entité est projetée au système de coordonnées en sortie avant l'analyse. Tous les calculs mathématiques sont basés sur la référence spatiale du système de coordonnées en sortie.

Informations de licence

  • ArcGIS Desktop Basic: Oui
  • ArcGIS Desktop Standard: Oui
  • ArcGIS Desktop Advanced: Oui

Rubriques connexes