Skip To Content

Ajouter des données à un projet

Vue d’ensemble

Play Video

  • Durée de la vidéo : 03:26.
  • Cette vidéo a été créée avec ArcGIS Pro 2.3.

ArcGIS Pro vous permet de créer des cartes et des scènes en ajoutant des données issues de votre propre ordinateur, d’un réseau local, ou d’un paquetage, tel qu’un paquetage de projet ou de carte. Vous pouvez également ajouter des données à partir de votre portail ArcGIS Online ou ArcGIS Enterprise, ou d’un autre portail comme l’atlas mondial dynamique. Dans ce didacticiel, vous allez ajouter des données de Living Atlas (atlas dynamique), de la géodatabase du projet et d’une connexion aux dossiers.

  • Durée estimée : 30 minutes
  • Configuration logicielle requise :
    • ArcGIS Pro
    • Connexion au portail ArcGIS Online ou ArcGIS Enterprise
Remarque :

Les étapes du didacticiel dans l’aide en ligne reflètent l’apparence et les fonctionnalités de la version du logiciel actuelle. Si vous disposez d’une version antérieure du logiciel, utilisez le système d’aide hors ligne pour ouvrir le didacticiel. Pour passer du système d’aide en ligne au système d’aide hors connexion, reportez-vous à la section Définir la source de l’aide de la rubrique À propos de l’aide de ArcGIS Pro. Si vous ne possédez pas ArcGIS Pro ou ArcGIS Online, vous pouvez vous inscrire pour obtenir une version d'évaluation gratuite d'ArcGIS.

Ouvrir le projet

Vous visualiserez l’impact d’une éventuelle inondation à Wellington, Nouvelle-Zélande, à l’aide d’une carte 2D et d’une scène 3D. Vos données vont inclure des couches d'ombrage et de pente pour afficher le relief, les limites du voisinage et des bâtiments, ainsi qu'une couche présentant la surface susceptible d'être inondée en cas d'événement climatique extrême.

  1. Démarrez ArcGIS Pro et connectez-vous si nécessaire.
  2. Sur la page de démarrage, sous vos projets récents, cliquez sur Open another project (Ouvrir un autre projet).
    Remarque :

    Si un projet est ouvert, cliquez sur l’onglet Project (Projet) du ruban. Dans la liste des éléments de menu sur la gauche, cliquez sur Open (Ouvrir). Sur la page Open (Ouvrir), cliquez sur Portal (Portail) puis sur Open another project (Ouvrir un autre projet) au bas de la page.

  3. Dans la boîte de dialogue Ouvrir le projet, sous Portail Portail, cliquez sur L'intégralité du portail Tout le portail.
  4. Dans la partie supérieure de la boîte de dialogue, dans la zone Search (Rechercher), entrez Add data to a project tutorial (Didacticiel Ajouter des données à un projet), puis appuyez sur la touche Entrée.
  5. Dans la liste des résultats de recherche, cliquez sur Add data to a project (Ajouter des données à un projet) pour sélectionner le paquetage de projet.
    Remarque :

    S’il existe plusieurs paquetages de projet portant ce nom, consultez la colonne Owner (Propriétaire). Sélectionnez l’élément dont le nom de propriétaire est ArcGISProTutorials. Si vous n’obtenez aucun résultat de recherche, reportez-vous à la rubrique Accéder aux didacticiels de démarrage rapide.

  6. Cliquez sur OK.

    Le projet s'ouvre avec une carte centrée sur Wellington en Nouvelle-Zélande. Le projet contient également une scène 3D locale.

    Carte de Wellington en Nouvelle-Zélande

    Par défaut, le projet est stocké dans votre dossier <User Documents>\ArcGIS\Packages. Vous pouvez changer cet emplacement dans les Options de partage et de téléchargement.

Ajouter des données de l’ArcGIS Living Atlas of the World

La couche de fond de carte de la carte de Wellington est le fond de carte World Ocean. Il montre le relief topographique des zones terrestres à un niveau général. Une couche du relief dotée d’une résolution plus élevée faciliterait la visualisation de l’impact d’une éventuelle inondation. En outre, une couche plus détaillée des noms de lieux ajouterait des informations contextuelles à la géographie locale.

Des couches de carte permettant de répondre à une grande variété de besoins se trouvent dans ArcGIS Living Atlas of the World, une collection d’informations géographiques globales. Vous pouvez ajouter directement les cartes et les couches de l’Living Atlas dans ArcGIS Pro.

Remarque :

Pour ajouter des données depuis Living Atlas, vous devez être connecté à ArcGIS Pro via un portail ArcGIS Online. Le nom de votre portail apparaît dans l’angle supérieur droit de la fenêtre ArcGIS Pro. Si vous êtes connecté via un portail ArcGIS Enterprise, vous pourrez ajouter des données depuis Living Atlas uniquement si votre administrateur en a activé l’accès. Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Gérer les connexions au portail à partir d’ArcGIS Pro dans l’aide d’ArcGIS Pro et à la rubrique Configurer le contenu de Living Atlas dans l’aide d’ArcGIS Enterprise.

  1. Sur le ruban, cliquez sur l'onglet View (Affichage). Dans le groupe Windows (Fenêtres), cliquez sur Reset Panes (Réinitialiser les fenêtres) Réinitialiser les fenêtres puis sur Reset Panes for Mapping (Default) [Réinitialiser les fenêtres pour la cartographie (Par défaut)].

    Ainsi, les fenêtres Contents (Contenu) et Catalog (Catalogue) sont ouvertes, et les autres sont fermées.

  2. En haut de la fenêtre Catalogue, cliquez sur l'onglet Portail.

    Sous l’onglet Portal (Portail) se trouvent quatre onglets à partir desquels vous pouvez ajouter des données :

    • My Content (Mon contenu)  Mon contenu : cartes, couches et autres éléments que vous avez ajoutés à votre portail ArcGIS Online ou ArcGIS Enterprise
    • Groups (Groupes) :Groupes : éléments partagés avec des groupes dont vous êtes membre
    • All Portal (L’intégralité du portail)Tout le portail : les éléments partagés publiquement sur ArcGIS Online ainsi que les éléments partagés sur votre portail
    • Atlas dynamique : Atlas dynamiqueéléments organisés partagés via l’ArcGIS Living Atlas of the World

  3. Cliquez sur l’onglet Living Atlas (Atlas dynamique) Atlas dynamique.
  4. Cliquez sur le menu déroulant Catégories et accédez à Environment (Environnement) > Elevation and bathymetry (Altitude et bathymétrie).
    Menu des catégories de l’atlas dynamique

    Dans la fenêtre Catalog (Catalogue), la liste des éléments du Living Atlas est filtrée pour afficher des cartes et des couches concernant l’altitude.

  5. Dans la zone de recherche, saisissez world hillshade tile et appuyez sur Entrée.

    La couche doit s'afficher en tête des résultats de la recherche.

  6. Dans les résultats de recherche, pointez sur la couche de tuiles World Hillshade Couche tuilée.
    Info-bulle de la couche de tuiles World Hillshade

    Une info-bulle affiche une image miniature de la couche et d’autres métadonnées. La date et l’heure modifiées que vous voyez peuvent différer.

  7. Cliquez avec le bouton droit sur la couche de tuiles World Hillshade Couche tuilée, puis cliquez sur Add To Current Map (Ajouter à la carte actuelle) Ajouter à la carte actuelle.
    Couche World Hillshade

    Par défaut, un zoom est appliqué sur l'étendue de la nouvelle couche qui couvre le monde entier. L’étendue est toutefois contrainte par la projection de la carte locale de la Nouvelle-Zélande définie pour la carte.

  8. Sur le ruban, cliquez sur l’onglet Map (Carte). Dans le groupe Naviguer, cliquez sur le bouton Etendue précédente Etendue précédente pour revenir à Wellington.
  9. Dans la fenêtre Contenu, faites glisser la couche World Hillshade sous la couche World Ocean Base.

    Une transparence partielle a été appliquée à la couche World Ocean Base à travers laquelle transparaît la couche World Hillshade. Vous pouvez activer et désactiver la couche World Hillshade dans la fenêtre Contents (Contenu) pour voir les différences entre les détails du MNT.

  10. Dans la fenêtre Catalog (Catalogue), cliquez de nouveau sur le menu déroulant Categories (Catégories) et accédez à Boundaries (Contours) > Administrative (Administration).
  11. Dans la zone de recherche, saisissez light gray reference (référence gris clair) et appuyez sur Entrée.
  12. Dans les résultats de la recherche, cliquez avec le bouton droit sur la couche de tuiles vectorielles Light Gray Canvas Reference (Local Language) [Référence de canevas gris clair (langue locale)]Couche de tuiles vectorielles, puis cliquez sur Add to Current Map (Ajouter à la carte actuelle) Ajouter à la carte actuelle.
  13. Dans la fenêtre Contenu, cliquez avec le bouton droit sur la couche World Ocean Reference et sélectionnez Supprimer Supprimer.

    Vous disposez maintenant d’une seule couche de noms de lieux dans la carte.

  14. Dans la fenêtre Contents (Contenu), cliquez sur la couche Light Gray Canvas Reference (Local Language) [Reférence de canevas gris clair (langue locale)] pour la sélectionner.
  15. Sur le ruban, sous Vector Tile Layer (Couche de tuiles vectorielles), cliquez sur l'onglet Appearance (Apparence).
  16. Dans le groupe Effects (Effets), déplacez le curseur Layer Transparency (Transparence de la couche) Transparence sur 25 %.

    Les noms de lieux ne sont pas nécessaires aux échelles de carte très élevées. Vous allez définir une plage de visibilité pour que la couche ne s’affiche pas lorsque vous effectuez un zoom avant au-delà d’une échelle donnée.

  17. Dans le groupe Visibility Range (Plage de visibilité), cliquez sur le menu déroulant en regard de In Beyond (Zoom avant au-delà) Echelle maximale puis sur 1:24 000.

    Les noms de lieux ne s’afficheront pas lorsque le zoom dépasse l’échelle 1:24 000.

    Astuce:

    Si cette valeur ne figure pas dans la liste déroulante, tapez-la directement dans la zone appropriée.

  18. Dans la fenêtre Contents (Contenu), cliquez avec le bouton droit sur la couche Light Gray Canvas Reference (Local Language) [Reférence de canevas gris clair (langue locale)] puis cliquez sur Properties (Propriétés).
  19. Dans la boîte de dialogue Layer Properties (Propriétés de la couche), dans l’onglet General (Général) remplacez le nom de la couche par Reference (Référence). Cliquez sur OK.
  20. Dans la barre d'outils Accès rapide, cliquez sur le bouton Enregistrer Enregistrer pour enregistrer le projet.

Ajouter des données à partir d’une géodatabase

Chaque projet ArcGIS Pro comporte une géodatabase de projet, qui est l’emplacement par défaut de stockage des données spatiales du projet. Vous allez accéder à la géodatabase du projet et ajouter des données à la carte de Wellington.

  1. Dans la fenêtre Catalog (Catalogue), cliquez sur l’onglet Project (Projet). Accédez à Databases (Bases de données) > Add_data_to_a_project.gdb.

    Fenêtre Catalogue avec le dossier Bases de données développé

    La géodatabase du projet contient deux classes d’entités : Buildings et Suburbs. Elle contient également un jeu de données raster nommé slope. Vous allez ajouter désormais ajouter les données Suburbs.

  2. Cliquez avec le bouton droit sur Suburbs et sélectionnez Add To Current Map (Ajouter à la carte actuelle) Ajouter à la carte actuelle.
    Astuce:

    Vous pouvez également faire glisser et déposer la couche à partir de la fenêtre Catalog (Catalogue).

  3. Dans la fenêtre Contents (Contenu), faites glisser la couche Suburbs (Périphérie) sous la couche Référence
  4. Cliquez avec le bouton droit sur la couche Suburbs (Périphérie) et choisissez Zoom To Layer (Zoom sur la couche) Zoom sur la couche.

    La couche Suburbs présente une couleur de remplissage plein qui vous empêche de voir le fond de carte sous-jacent. Vous allez modifier la couleur de remplissage et le contour des symboles.

  5. Dans la fenêtre Contents (Contenu), cliquez avec le bouton droit sur la couche Suburbs (Périphérie) puis sélectionnez Symbology (Symbologie) Symbologie.

    La fenêtre Symbology (Symbologie) apparaît. En haut de la fenêtre, l’onglet Primary symbology (Symbologie principale) Symbologie principale est sélectionné. La méthode de symbologie principale est Single Symbol (Symbole unique), ce qui signifie que toutes les entités de la couche ont le même symbole.

  6. Dans la fenêtre Symbology (Symbologie), cliquez sur le gabarit de symbole de la couche.

    La fenêtre se transforme pour afficher les options de mise en forme des symboles . En haut de la fenêtre, l’onglet Gallery (Galerie) vous permet de choisir des symboles prédéfinis. L’onglet Properties (Propriétés) vous permet de modifier les propriétés des symboles.

  7. Dans la fenêtre Symbologie, sous Formater le symbole du polygone, cliquez sur l'onglet Propriétés.
  8. Sur l’onglet Symbol (Symbole)Symbole, sous Appearance (Apparence), cliquez sur la flèche déroulante Color (Couleur) puis sur No Color (Aucune couleur).
  9. Changez Outline color (Couleur de contour) en Black (Noir). Au bas de la fenêtre, cliquez sur Apply (Appliquer).
    Carte des limites suburbaines
    Astuce:

    Pour en savoir plus sur la symbologie, consultez le didacticiel de démarrage rapide Symboliser les couches de carte.

Ajouter des données depuis un dossier

Un projet ArcGIS Pro peut contenir des jeux de données qui ne sont pas stockés dans la géodatabase du projet. Ainsi, ce projet inclut un fichier de formes représentant la zone inondable de Wellington. Un fichier de formes, tout comme une géodatabase, est un format de données spatiales pour le stockage de classes d’entités.

Généralement, lorsque vous accédez à des données à partir d’un emplacement de votre ordinateur ou d’un réseau local, vous vous connectez à un dossier. Mais dans ce cas, le fichier de formes fait partie du paquetage de projet et la connexion au dossier existe déjà.

  1. Dans la fenêtre Catalog (Catalogue), accédez à Folders (Dossiers) > Add_data_to_a_project_1 > commondata > userdata.
    Structure du dossier du projet dans la fenêtre Catalog (Catalogue)

    Le dossier userdata (données d’utilisateur) contient un shapefile nommé Flood_Zone_Wellington.shp.

    Remarque :

    Dans un paquetage de projet, les fichiers qui ne peuvent pas être stockés dans une géodatabase, comme les fichiers de formes, les fichiers CSV et les fichiers texte, sont inclus en tant que pièces jointes. Dans la structure de dossier du paquetage de projet, les pièces jointes sont stockées dans le dossier commondata > userdata.

  2. Cliquez avec le bouton droit sur Flood_Zone_Wellington.shp et sélectionnez Add To Current Map (Ajouter à la carte actuelle) Ajouter à la carte actuelle.
  3. Dans la fenêtre Contents (Contenu), faites glisser la couche Flood_Zone_Wellington sous la couche Suburbs (Périphérie).
  4. Dans la fenêtre Contents (Contenu), cliquez sur le gabarit de symbole de la couche Flood_Zone_Wellington .

    Astuce:

    Cliquer sur un symbole dans la fenêtre Contents (Contenu) ouvre la fenêtre Symbology (Symbologie) pour accéder directement aux options de mise en forme des symboles.

  5. Dans la fenêtre Symbology (Symbologie), sous Format Polygon Symbol (Formater le symbole du polygone), cliquez sur l’onglet Properties (Propriétés), le cas échéant.
  6. Sous l’onglet Symbol (Symbole) Symbole, sous Appearance (Apparence), changez Color (Couleur) en Big Sky Blue (Bleu grand ciel).
    Palette de couleurs
  7. Attribuez au paramètre Outline width (Largeur du contour) la valeur 0 pt et appuyez sur Entrée. Cliquez sur Apply (Appliquer).

    La carte indique que le risque d’inondation est limité à une banlieue.

    Carte des limites suburbaines et de la zone présentant un risque d’inondation
  8. Dans la fenêtre Contents (Contenu), cliquez avec le bouton droit sur la couche Flood_Zone_Wellington puis sélectionnez Zoom To Layer (Zoom sur la couche) Zoom sur la couche.

    Les noms de lieux de la couche Référence ne s’affichent plus puisque l’échelle de la carte est désormais supérieure à 1:24 000.

    Astuce:

    Si l’échelle de la carte est inférieure à 1:24 000, effectuez un zoom avant. Cliquez sur l’onglet Map (Carte) du ruban. Le cas échéant, dans le groupe Navigate (Naviguer), cliquez sur le bouton Fixed Zoom In (Zoom avant constant) Zoom avant constant.

  9. Sur la carte, cliquez sur la banlieue contenant la zone la plus susceptible d’être inondée.

    Une fenêtre contextuelle identifie la banlieue sous le nom de Te Aro.

    Remarque :

    Par défaut, les fenêtres contextuelles s’affichent pour la couche supérieure dans la fenêtre Contents (Contenu) (à l’exception des couches de référence). Vous pouvez modifier ce paramètre en cliquant sur la flèche de liste déroulante de l’outil Explore (Explorer) Outil Explorer sur l’onglet Map (Carte).

  10. Fermez la fenêtre contextuelle.
  11. Dans la barre d'outils Accès rapide, cliquez sur le bouton Enregistrer Enregistrer.

Visualiser vos données en 3D

Vous allez observer les données dans une scène 3D afin de visualiser l’impact potentiel d’une inondation dans la zone suburbaine Te Aro. La scène 3D du projet contient déjà un fond de carte topographique et une couche de bâtiments. Vous allez copier et coller la couche de la zone inondable depuis la carte. Vous allez également ajouter un jeu de données de pente depuis la géodatabase du projet.

  1. Dans la fenêtre Contenu, cliquez avec le bouton droit sur la couche Flood_Zone_Wellington et cliquez sur CopierCopier.
  2. Cliquez sur l’onglet de la vue Wellington 3D pour activer la scène.
    Onglet de la vue Wellington 3D
  3. Dans la fenêtre Contents (Contenu), sous Drawing Order (Ordre d'affichage), cliquez avec le bouton droit sur le nom de la scène Wellington 3D, puis sélectionnez Paste (Coller) Coller.

    La couche est ajoutée à la scène. Vous allez ajouter les données de pente afin d’obtenir une meilleure indication de l’écoulement de l’eau et de son accumulation dans la zone inondable.

  4. Dans la fenêtre Catalog (Catalogue), accédez à Bases de données > Add_data_to_a_project.gdb. Cliquez sur le jeu de données raster slope pour le sélectionner.
  5. Faites glisser et déposez le jeu de données slope dans la scène.

    La symbologie de la couche par défaut est une combinaison de couleurs de noir à blanc. Vous allez la changer en une combinaison de couleurs conventionnelle pour la pente.

  6. Dans la fenêtre Contents (Contenu), cliquez sur le gabarit de symbole (la combinaison de couleurs noir à blanc) pour la couche Slope (Pente).
  7. Dans la fenêtre Symbology (Symbologie), cliquez sur la flèche de la liste déroulante Color scheme (Combinaison de couleurs). Au bas de la liste déroulante, cochez la case Show names (Afficher les noms).

    Les noms apparaissent au-dessus des combinaisons de couleurs associées.

  8. Recherchez la combinaison de couleurs pour Slope (Pente) (vert vif à rouge vif) et cliquez dessus.

    La symbologie est appliquée à la couche.

    Le projet contient deux géosignets pour vous aider à explorer la zone inondable dans la zone suburbaine Te Aro.

  9. Sur le ruban, cliquez sur l’onglet Map (Carte), si nécessaire. Dans le groupe Naviguer, cliquez sur Géosignets Géosignets. Sous Wellington 3D Bookmarks, cliquez sur Flood View 1.
    Bâtiments et zone inondable dans la zone suburbaine Te Aro

    La scène applique un zoom au géosignet. Dans l’angle inférieur gauche de la vue, le navigateur à l’écran indique que votre vue est dirigée vers le sud-sud-est. Il semble qu’une inondation affecterait la plupart des bâtiments au premier plan de la vue.

  10. Cliquez de nouveau sur Géosignets Géosignets, puis sur Flood View 2.

    Cette vue indique comment les eaux d’une inondation s’écoulent sur les terres à l’est de la zone urbaine. Utilisez l’outil Explore (Explorer) de l’onglet Outil Explorer Map (Carte) ou le navigateur à l’écran Navigator pour poursuivre l’exploration de la zone suburbaine. Vous pouvez créer de nouveaux géosignets Nouveau géosignet aux emplacements où une inondation risque de provoquer des dommages supplémentaires.

  11. Dans la barre d'outils Accès rapide, cliquez sur le bouton Enregistrer Enregistrer.

Pour de nombreux projets, vous devrez rechercher des données pertinentes afin de réaliser des opérations de cartographie et d’analyse. Outre ArcGIS Living Atlas of the World, vous pouvez utiliser l’onglet All Portal (Tout le portail) Tout le portail de la fenêtre Catalog (Catalogue) pour rechercher des cartes et des couches partagées sur ArcGIS Online. Vous pouvez également utiliser ArcGIS Open Data pour trouver des données de libre accès provenant de milliers d’organisations qui partagent leurs données officielles.

Rubriques connexes