Skip To Content

Inscrire les données comme versionnées

Disponible avec une licence Standard ou Advanced.

Lorsque vous ajoutez ou créez un jeu de données dans une géodatabase d’entreprise, les données ne sont pas inscrites comme versionnées et sont donc considérées comme des données non versionnées. Pour pouvoir mettre à jour un jeu de données dans une version, vous devez d’abord l’inscrire comme versionné. Deux types de versionnement peuvent être utilisés lors de l’inscription de jeux de données comme versionnés :

  • Versionnement de branche : facilite le modèle SIG Web en permettant des scénarios de mise à jour multi-utilisateurs et des transactions longues via des services d’entités.
  • Versionnement traditionnel : offre une souplesse d’utilisation des versions pour les transactions longues lorsque vous y accédez directement depuis la géodatabase d’entreprise, ainsi qu’une expérience de mise à jour simplifiée lorsque vous utilisez des services d’entités pour les transactions courtes.

Pour plus d’informations sur les types de versionnement, reportez-vous à la rubrique Stratégies de gestion des données d’entreprise.

Remarque :

Quel que soit le type de versionnement que vous utilisez, il est recommandé de procéder au chargement des données avant l’inscription. Tous les types de versionnement ajoutent un certain nombre de tables, d’index et d’attributs gérés par le système qui sont susceptibles d’allonger la durée de traitement lors des opérations de chargement des données.

Inscrire un jeu de données en tant que branche versionnée

Avant de pouvoir inscrire des données comme faisant partie d’une branche versionnée, vous devez vérifier que certaines conditions sont remplies. Étant donné que les services d’entités de branche versionnée sont conçus pour le SIG web et utilisés sur la plateforme, hors connexion et via les portails, il est important de préparer correctement les données afin de les adapter aux différents processus.

Pour inscrire un jeu de données comme faisant partie d’une branche versionnée, vérifiez que les conditions suivantes sont remplies :

  • La géodatabase d’entreprise doit être de version 10.6 ou ultérieure.
  • Configuration minimale requise pour la base de données : reportez-vous à la section relative à la configuration requise et aux limitations pour connaître les conditions spécifiques. Utilisez les liens de la rubrique Systèmes de gestion de bases de données pris en charge pour accéder à la configuration système requise correspondant à la base de données souhaitée.
  • La propriété Versioning Type (Type de versionnement) de la connexion à une base de données doit être définie explicitement sur Branch (Branche). Dans les propriétés de connexion de géodatabase, définissez Versioning Type (Type de versionnement) sur Branch (Branche) pour la connexion à une base de données. Il est également possible d’utiliser l’outil Mettre à jour les propriétés de connexion à la géodatabase sur branche pour mettre à jour la propriété Versioning Type (Type de versionnement) pour la connexion à une base de données.
  • Le jeu de données doit comporter des ID globaux : pour ajouter des ID globaux à un jeu de données, utilisez l’outil de géotraitement Ajouter les ID globaux.
  • Le suivi d’éditeur doit être activé dans le fuseau horaire UTC pour le jeu de données.
  • Les jeux de données ne doivent pas être versionnés (versionnement traditionnel), ou l’archivage ne doit pas être activé pour les jeux de données.
  • Dans le cas de jeux de données faisant partie de classes de relations, la clé primaire de la relation ne doit pas utiliser le champ Object ID (ID d’objet). Pour plus d’informations, reportez-vous à la rubrique Propriétés de la classe de relations.
  • Vous devez supprimer les éventuels index uniques de la table de base de données sous-jacente du jeu de données.
  • Vous devez vous connecter à la géodatabase SDE principale dans Oracle. Les géodatabases de structure d’utilisateur ne prennent pas en charge le versionnement de branche.

Les types de données suivants ne sont pas pris en charge :

  • Raster
  • SDO_GEOMETRY
  • Tables compressées Oracle

Une fois toutes ces conditions remplies, vous pouvez inscrire une table ou une classe d’entités autonome comme faisant partie d’une branche versionnée en cliquant dessus avec le bouton droit de la souris dans la fenêtre Catalog (Catalogue) et en sélectionnant Manage (Gérer), puis Register as Versioned (Inscrire comme versionné). Il est également possible d’utiliser l’outil Inscrire comme versionné.

Attention :

Une fois que vous avez inscrit un jeu de données comme faisant partie d’une branche versionnée, la version minimum du client permettant d’accéder au jeu de données est ArcGIS Pro 2.1. Cela signifie également que le jeu de données ne peut plus être utilisé dans ArcMap.

Au moment de l’inscription, un certain nombre d’opérations de modification interviennent sur le jeu de données. Quatre attributs système sont ajoutés à la table ou la classe d’entités. Ces attributs sont utilisés dans le cadre de la gestion des représentations versionnées des entités et des objets :

  • GDB_FROM_DATE : moment d’une mise à jour
  • GDB_IS_DELETE : marque l’entité comme active ou retirée
  • GDB_BRANCH_ID : identifiant de branche permettant d’isoler les mises à jour
  • GDB_ARCHIVE_OID : identifiant de ligne unique

Les deux attributs supplémentaires suivants sont ajoutés à la table ou la classe d’entités pour permettre le suivi des suppressions. Ils fonctionnent en synergie avec les champs de suivi d’éditeur standard.

  • GDB_DELETED_AT
  • GDB_DELETED_BY

Une fois vos données inscrites comme faisant partie d’une branche versionnée, l’étape suivante dans le processus de mise à jour et d’utilisation des données dans les processus de versionnement de branche consiste à publier les données sur le portail de votre organisation. Une fois inscrites en tant que branche versionnée, les données ne peuvent plus être mises à jour lorsque vous y accédez directement à partir de la connexion à la base de données. Vous avez cependant toujours la possibilité d’afficher les données lorsque vous êtes connecté à la version par défaut et de modifier la structure directement à partir de la connexion à la base de données.

Pour en savoir plus, reportez-vous à la rubrique Partager des données de branche versionnée.

Inscrire un jeu de données comme versionné de manière traditionnelle

Avant d’inscrire vos données comme versionnées à l’aide du versionnement traditionnel, vérifiez que votre connexion à la géodatabase est définie pour ce type de versionnement. Cliquez avec le bouton droit de la souris sur la géodatabase dans la fenêtre Catalog (Catalogue), puis sélectionnez Geodatabase Connection Properties (Propriétés de connexion de géodatabase). Dans la boîte de dialogue Geodatabase Connection Properties (Propriétés de connexion de géodatabase), sélectionnez Traditional (Traditionnel) sous Versioning Type (Type de versionnement).

Pour inscrire un jeu de classes d’entités, une classe d’entités autonome ou une table comme versionnés de manière traditionnelle, cliquez dessus avec le bouton droit de la souris dans la fenêtre Catalog (Catalogue), pointez sur Manage (Gérer) et cliquez sur Register As Versioned (Inscrire comme versionné). La boîte de dialogue Register As Versioned (Inscrire comme versionné) s'affiche. Laissez l’option Move Edits to Base (Déplacer les mises à jour dans la table de base) désactivée et cliquez sur OK.

Lors de l’inscription de vos données comme versionnées de manière traditionnelle, deux tables de deltas sont créées pour gérer les opérations d’insertion, de mise à jour et de suppression effectuées sur les données. Par conséquent, un jeu de données versionné contient la table d'origine (appelée table métier ou de base) ainsi que toutes les modifications stockées dans les tables de deltas.

L'inscription d'un jeu de données permet de créer les tables de deltas de prise en charge : les tables d'ajouts (A) et de suppressions (B), ainsi que les index attributaires. Les tables A et D et leurs index attributaires font partie des éléments les plus actifs de votre géodatabase. Dans ce cas, ces tables sont lues pendant toutes les requêtes effectuées sur la table ou la classe d’entités. Par ailleurs, une ligne étant ajoutée à l’une de ces tables voire aux deux chaque fois qu’un utilisateur effectue une modification, leur taille peut augmenter rapidement si la géodatabase est souvent mise à jour. C’est pour cette raison que les administrateurs des données doivent planifier leur stockage et les compresser régulièrement afin de maintenir des performances optimales. Pour plus d’informations sur les tâches d’administration des versions, reportez-vous à la rubrique Workflow d’administration de version recommandé..

Inscrire les données comme versionnées avec la possibilité de déplacer les mises à jour dans la table de base

L’inscription des données comme versionnées avec l’option de déplacement des mises à jour dans la table de base est conçue pour prendre en charge des mises à jour non versionnées effectuées par des applications tierces tout en offrant les avantages du versionnement traditionnel des transactions longues et de la mise à jour isolée. Cette option s’applique uniquement aux entités simples, c’est-à-dire celles qui ne font pas partie d’une topologie, d’un jeu de données réseau ou d’un réseau technique.

Pour inscrire un jeu de classes d’entités, une classe d’entités autonome ou une table comme versionné avec l’option d’enregistrement des mises à jour dans la table de base, cliquez dessus avec le bouton droit dans la fenêtre Catalog (Catalogue) et sélectionnez Manage (Gérer), puis Register As Versioned (Inscrire comme versionné). La boîte de dialogue Register As Versioned (Inscrire comme versionné) s'affiche. Cochez la case Inscrire les objets sélectionnés avec l'option Enregistrer les mises à jour dans la table de base. Si cette option est activée, les mises à jour enregistrées dans la version par défaut, effectuées directement ou combinées à partir d’autres versions, sont également enregistrées dans les tables de base (métier). Les mises à jour d'autres versions sont conservées dans les tables delta lorsque vous les enregistrez.

Désinscrire un jeu de données comme versionné

Vous pouvez désinscrire un jeu de données comme versionné si vous n’en avez plus besoin dans l’environnement de versionnement ou si vous devez charger données et que vous souhaitez éviter la surcharge occasionnée par les index et les tables de version supplémentaires.

Pour désinscrire un jeu de classes d’entités, une classe d’entités autonome ou une table comme versionnés, cliquez avec le bouton droit de la souris sur le jeu de données dans la fenêtre Catalog (Catalogue), pointez sur Manage (Gérer) et cliquez sur Unregister As Versioned (Désinscrire comme versionné).

Lorsque vous désinscrivez une classe d’entités du versionnement traditionnel, les tables de deltas sont retirées de la base de données. Cela signifie que toutes les mises à jour versionnées effectuées mais non publiées sont supprimées. Le logiciel vous invite à compresser les mises à jour dans la table de base lorsque vous tentez de désinscrire une classe d’entités du versionnement traditionnel. Pour empêcher la suppression de ces mises à jour, compressez toutes les mises à jour dans la table de base avant de désinscrire les données ou compressez-les dans la version par défaut à l’aide de boîte de dialogue Unregister As Versioned (Désinscrire comme versionné).