Skip To Content

Fenêtres contextuelles

Lorsque vous affichez des couches d’entités dans une carte ou une scène, vous pouvez identifier les informations attributaires concernant une entité en particulier sans effectuer de sélection ni interférer avec une sélection existante en ouvrant une fenêtre contextuelle. Utilisez l’outil Explore (Explorer) Outil Explorer pour cliquer sur une entité, ou tracez un cadre tout en appuyant sur la touche Ctrl pour identifier plusieurs entités. La fenêtre Pop-up (Fenêtre contextuelle) affiche une liste d’entités identifiées, regroupées par couche, ainsi qu’une liste mise en forme d’attributs de champ en lecture seule.

L’utilisation des fenêtres contextuelles présente les avantages suivants :

  • Les fenêtres contextuelles peuvent rationaliser votre workflow si vous voulez voir une liste limitée d’attributs en permanence.
  • Il est possible de personnaliser l’affichage des fenêtres contextuelles pour mettre en forme les informations de manière stylisée.
  • Vous avez également la possibilité d’épingler une fenêtre contextuelle sur l’écran pour comparer des entités.
  • Lorsque vous créez et personnalisez des fenêtres contextuelles, elles sont respectées lors de leur partage dans des couches Web. Les fenêtres contextuelles configurées via ArcGIS Online peuvent être utilisées dans ArcGIS Pro et apparaissent dans la carte ouverte.
  • Les coordonnées s’affichent pour des entités individuelles lorsque vous consultez leurs attributs. Vous pouvez copier les coordonnées pour les utiliser ailleurs.
  • Vous pouvez sélectionner les éléments identifiés ou y accéder à partir de la liste de résultats.
  • Accédez aux données associées et configurez leur affichage.

Ouvrir une fenêtre contextuelle

Les fonctions de fenêtre contextuelle sont intégrées dans l’outil Explorer Outil Explorer, le principal outil des commandes de navigation courantes. Cliquez sur une entité identifiable à l’aide de l’outil Explorer Outil Explorer pour ouvrir automatiquement la fenêtre Pop-up (Fenêtre contextuelle). Pour ouvrir une fenêtre contextuelle pour plusieurs entités, appuyez sur la touche Ctrl et faites glisser un cadre avec l’outil Explorer Outil Explorer. Pour ajouter une liste existante de résultats identifiés, appuyez sur la combinaison de touches Ctrl+Maj et tracez un rectangle pour collecter des entités supplémentaires.

La fenêtre Pop-up (Fenêtre contextuelle) s’ouvre par défaut sous forme de fenêtre flottante et affiche tous les résultats identifiés. Utilisez le menu contextuel de chaque entité identifiée pour accéder à des commandes supplémentaires comme les options de navigation, la sélection, l’épinglage de la fenêtre contextuelle, ainsi que le retrait et l’ouverture des propriétés de la couche. Une fenêtre contextuelle épinglée s’applique à une seule entité et est fixée sur place. Elle ne disparaît pas tant que vous ne la fermez pas ou que vous ne revenez pas à la fenêtre Pop-up (Fenêtre contextuelle) pour identifier de nouvelles entités.

Remarque :

Les fenêtres contextuelles sont associées à la carte ou scène d’où elles proviennent. Si vous affichez une autre carte ou scène, elles disparaissent. Toutefois, les fenêtres contextuelles ouvertes réapparaissent lorsque vous revenez à la carte ou scène précédente. Si vous faites flotter la carte ou la déplacez vers un autre écran, la fenêtre contextuelle ne l’accompagne pas.

L’ordre dans lequel les fenêtres contextuelles se présentent dépend des options relatives à l’ordre des couches de l’outil Explore (Explorer). Vous contrôlez cet ordre en sélectionnant l’option souhaitée via la flèche de la liste déroulante sous l’outil Explore (Explorer) Outil Explorer de l’onglet Map (Carte). Les options disponibles sont les suivantes :

  • Topmost Layer (Couche supérieure) : seule la couche supérieure apparaissant sur la carte renvoie des fenêtres contextuelles.
  • Visible Layer (Couche visible) : seules les couches actuellement visibles renvoient des fenêtres contextuelles.
  • Selectable Layers (Couches sélectionnables) : seules les couches signalées comme étant sélectionnables renvoient des fenêtres contextuelles.
  • Selected in Contents (Sélection dans Contenu) : seules les couches actuellement sélectionnées dans la fenêtre Contents (Contenu) renvoient des fenêtres contextuelles.
  • Candidate Pop-up (Fenêtre contextuelle candidate) : seuls les résultats géocodés candidats renvoient des fenêtres contextuelles.
  • No Pop-ups (Aucune fenêtre contextuelle) : aucune fenêtre contextuelle n’est renvoyée.

Si vous ne voulez pas que des fenêtres contextuelles apparaissent pour votre couche, cliquez avec le bouton droit sur la couche ou sélectionnez plusieurs couches dans la fenêtre Contents (Contenu) et cliquez sur Disable Pop-ups (Désactiver les fenêtres contextuelles) Désactiver les fenêtres contextuelles. Cette opération supprime la configuration des fenêtres contextuelles pour la couche active. Utilisez le même menu contextuel pour réactiver les fenêtres contextuelles. Vous ne pouvez pas configurer l’apparence d’une fenêtre contextuelle pour une couche qui possède des fenêtres contextuelles désactivées. Ouvrez la fenêtre Configure Pop-ups (Configurer les fenêtres contextuelles) pour la couche contenant les fenêtres contextuelles et cliquez sur Enable (Activer) pour personnaliser le contenu de votre fenêtre contextuelle.

Afficher les attributs de données dans une fenêtre contextuelle

Une fenêtre contextuelle est un affichage en lecture seule des informations attributaires. Elle permet d’identifier facilement les attributs d’une entité sans avoir à sélectionner l’entité au préalable. Utilisez la fenêtre Attributes (Attributs) ou une vue tabulaire si vous devez mettre à jour les attributs d’entités sélectionnées.

La fenêtre contextuelle contient une vue arborescente de tous les éléments identifiés regroupés par couche et de tous les attributs d’une entité à la fois. Développez les nœuds et cliquez sur chaque élément identifié pour afficher le contenu de chaque attribut. Les entités individuelles possèdent également un menu contextuel contenant des commandes supplémentaires.

La partie représentant les attributs est configurable et vous permet d’afficher du texte personnalisé, des paires champ-valeur, des diagrammes, des images, etc. Vous pouvez également afficher les données associées en développant le nom de l’entité dans la partie Liste de la fenêtre contextuelle. Pour les données associées qui ne sont pas présentes dans la carte, la fenêtre contextuelle par défaut apparaît. Pour les données associées figurant dans la carte, vous voyez la définition de la fenêtre contextuelle que vous avez créée. Si les données associées se trouvent sur la carte sous forme de couche associée au temps ou associée à la plage, la liste des enregistrements associés est filtrée en fonction des paramètres actuels de plage et de temps de la carte. Les fenêtres contextuelles s’affichent pour les couches d’entités, raster, LAS et TIN, avec ou sans sélection, en cliquant dans la vue.

Épingler une fenêtre contextuelle

La fenêtre contextuelle d’une entité individuelle peut être épinglée à l’écran afin de ne pas disparaître lorsque vous cliquez sur une autre entité. Cela est utile si vous souhaitez comparer des fenêtres contextuelles d’entités côte à côte ou si vous utilisez des moniteurs doubles ou larges sur lesquels répartir l’affichage de votre application. Vous pouvez épingler plusieurs fenêtres contextuelles sur une carte. Pour épingler une fenêtre contextuelle, cliquez avec le bouton droit dans la liste de la fenêtre Pop-up (Fenêtre contextuelle) et sélectionnez Move to Pinned Pop-up (Déplacer dans la fenêtre contextuelle épinglée). La fenêtre contextuelle reste épinglée jusqu’à sa réintégration dans la fenêtre contextuelle à l’aide du bouton Move to Pop-up Pane (Déplacer dans la fenêtre contextuelle) situé sur la bannière de la fenêtre contextuelle ou jusqu’à la fermeture de la fenêtre contextuelle. La fermeture de la fenêtre contextuelle a pour effet de la supprimer entièrement de la liste ; elle n’est pas réintégrée dans la fenêtre Pop-up (Fenêtre contextuelle) principale.

Vous pouvez réduire une fenêtre contextuelle épinglée pour qu’elle prenne moins de place dans la vue. Seule la bannière de la fenêtre contextuelle demeure avec les options Move to Pop-up Pane (Déplacer dans la fenêtre contextuelle), Expand (Développer) et Close (Fermer).

Personnaliser les fenêtres contextuelles

Pour créer vos propres fenêtres contextuelles de couches d’entités, cliquez avec le bouton droit sur une couche dans la fenêtre Contents (Contenu) et choisissez Configure Pop-ups (Configurer les fenêtres contextuelles) Configurer les fenêtres contextuelles. La fenêtre Configure Pop-ups (Configurer les fenêtres contextuelles) apparaît pour que vous puissiez personnaliser leur apparence. Vous pouvez procéder comme suit dans la fenêtre Configure Pop-ups (Configurer les fenêtres contextuelles) :

  • Définition du titre de la fenêtre contextuelle. Le champ Display (Affichage) est le titre par défaut.
  • Ajout et configuration des éléments de support, tels que les images, diagrammes et hyperliens.
  • Configurer les statistiques des données associées.
  • Stylisation et mise en forme des propriétés du texte, par exemple la taille de police, la couleur de police, les bordures et couleurs.
  • Affichage d’une liste de pièces jointes.
  • Utilisation des expressions Arcade pour un contrôle approfondi de la mise en forme.
  • Désactivez la configuration des fenêtres contextuelles d’une couche afin que la fenêtre contextuelle n’apparaisse pas.
Remarque :

Une fenêtre contextuelle ne peut comporter qu’une description personnalisée et une liste de champs.

Pièces jointes

Pour les couches avec des pièces jointes activées, vous pouvez afficher la liste des pièces jointes dans une fenêtre contextuelle en activant l’option Show list of Attachments (Afficher la liste des pièces jointes) dans la fenêtre Configure Pop-ups (Configurer les fenêtres contextuelles). Lorsqu’une entité possède des pièces jointes et que cette option est activée, une liste d’hyperliens apparaît, triés du plus ancien au plus récent, au bas de la fenêtre contextuelle. Ces liens permettent d’ouvrir la pièce jointe dans le gestionnaire de fichiers par défaut. Les entités sans pièces jointes affichent un message indiquant qu’aucune pièce jointe n’est présente.

Vous pouvez également générer une image à l’aide des pièces jointes. Par défaut, toutes les pièces jointes qui sont de type image sont incluses dans la fenêtre contextuelle. L’image jointe ajoutée le plus récemment apparaît en premier. Vous pouvez également afficher uniquement la première image jointe, ou la plus récente.

Valeurs des coordonnées

Les valeurs des coordonnées des entités sont affichées en bas de la fenêtre contextuelle et peuvent être sélectionnées pour être copiées et collées dans d’autres applications. Les valeurs affichées proviennent de la géométrie de l’entité sélectionnée dans la liste contextuelle. Si votre fenêtre contextuelle contient plus d’une entité identifiée, la valeur de coordonnées change lorsque vous sélectionnez une autre entité dans la liste. Les coordonnées ne sont pas l’emplacement cliqué sur la carte.

Les coordonnées représentent différents éléments spatiaux de l’entité, selon son type de géométrie. Voici une liste des sources d’entités et de coordonnées renvoyées :

  • Point : emplacement ponctuel de l’entité
  • Ligne : milieu de l’entité
  • Polygone : centroïde de l’entité
  • Multipatch : centroïde de l’entité
  • Multi-points : centroïde de l’entité
  • Annotation : centroïde de l’entité
  • Dimensions : centroïde de l’entité

Entités de type m

Certaines entités contiennent des valeurs mesurées (valeurs m) dans leur géométrie afin de prendre en charge les processus de référencement linéaire, par exemple, la position des accidents de la route le long d’un axe routier ou la surveillance de la corrosion le long d’un pipeline. L’affichage des coordonnées d’entités de type m dans la fenêtre contextuelle inclut la valeur m la plus proche de l’emplacement sélectionné dans la carte ou scène. Pour les géométries linéaires, la valeur est calculée par interpolation entre les sommets les plus proches. Les valeurs m ne s’affichent que si la fenêtre contextuelle est ouverte en cliquant une fois sur un emplacement. Les valeurs m ne s’affichent que lorsque vous accédez à la fenêtre contextuelle à partir de la vue tabulaire ou que vous appuyez sur la touche Ctrl tout en traçant un cadre de sélection.

La valeur m utilise le format numérique des unités de distance par défaut définies pour le projet, y compris les propriétés telles que les décimales et l’ajout de zéros. Pour configurer les unités de distance par défaut pour votre projet, cliquez sur Project (Projet), puis cliquez sur Options, et choisissez Units (Unités). Cliquez dans la colonne Format pour ouvrir la boîte de dialogue Numeric Format (Format numérique) de l’unité par défaut.

Vous pouvez utiliser les expressions Arcade pour collecter et afficher d’autres informations de valeur m pour une entité. Par exemple, l’expression ci-dessous affiche la valeur m maximum pour l’entité sur laquelle vous avez cliqué.

var myLine = Geometry($feature);
var mMax = -1;
// If m-aware
if (myLine.hasM) {
  var myArray = myLine.paths;
  // For each path 
  for(var k in myArray) {
    var myTmp = myArray[k];
    // For each vertex
    for(var p in myTmp) {
      // Get the m-value 
      var myM = myArray[k][p].m;
      // Update the max-M, if needed
      if(mMax < myM) {
        mMax = myM;
      }
    }
  }
}
// If not m-aware
else {
  mMax = -999;
}
// Return maximum m-value
return mMax;

Rubriques connexes