Agréger des points (GeoAnalytics)

Résumé

Agrège des points dans des entités surfaciques ou des groupes. Un polygone est renvoyé, accompagné d’un nombre de points ainsi que de statistiques facultatives pour tous les emplacements qui comportent des points.

En savoir plus sur le fonctionnement des intervalles temporels

Illustration

Outil Agréger des points
Des exemples d’agrégation de points dans des polygones (première ligne), de points temporels dans des polygones avec des intervalles temporels (deuxième ligne), de points dans des groupes (troisième ligne) et de points dans des groupes avec des intervalles temporels (quatrième ligne) sont illustrés.

Utilisation

  • Les deux façons suivantes permettent de spécifier les surfaces sur lesquelles les points sont agrégés :

    • Utilisation d'une couche de polygones.
    • Utilisez un groupe hexagonal ou carré de la taille spécifiée qui est généré au cours de l’analyse.

    Vous pouvez indiquer la couche surfacique à utiliser pour l’analyse ou générer des groupes d’une taille et d’une forme (hexagonale ou carrée) données, dans lesquels réaliser l’agrégation. La taille des groupes détermine leur ampleur. Si vous optez pour l’agrégation dans des hexagones, la taille correspond à la hauteur de chaque hexagone , et la largeur de l’hexagone obtenu est égale à deux fois la hauteur divisée par la racine carrée de 3. Si vous optez pour l'agrégation dans des carrés, la taille des groupes correspond à la hauteur du carré, qui est égale à la largeur.

    Groupes hexagonaux et carrés
  • L’outil Agréger des points exige la projection de la couche Point Layer (Couche de points) ou la définition du système de coordonnées en sortie sur un système de coordonnées projetées. Si vos données ne figurent pas dans un système de coordonnées projetées et si vous ne définissez pas de système de coordonnées de traitement projetées, une projection sera attribuée en fonction de l’étendue des données que vous analysez.

  • La couche d’entités en sortie est toujours une couche de polygones. Seuls les polygones contenant des points sont renvoyées et les polygones obtenus sont entièrement supprimés de la couche de résultat.

    Polygones renvoyés avec entités ponctuelles
    Les entités ponctuelles et surfaciques en entrée (gauche) et les entités surfaciques obtenues (droite) avec l’outil Agréger des points sont affichées.

  • Les agrégations les plus élémentaires calculent le nombre de points de chaque polygone. Les statistiques (total, somme, minimum, maximum, plage, moyenne, écart type et variance) peuvent également être calculées dans des champs numériques et les statistiques (total, tout) peuvent être calculées dans des champs de type chaîne. Les statistiques sont calculées séparément sur chaque surface. Si vous indiquez une statistique qui n’est pas valide (moyenne d’un champ de type chaîne), elle sera ignorée.

    Remarque :

    Lorsque total est appliqué à un champ, il renvoie le total des valeurs non nulles présentes dans le champ. Lorsque tout est appliqué à un champ de type chaîne, il renvoie une seule chaîne présente dans le champ.

  • Si le temps est activé en entrée, vous pouvez appliquer une discrétisation temporelle à votre analyse. Chaque intervalle temporel est analysé indépendamment des entités en dehors de l’intervalle temporel. Pour que vous puissiez utiliser la discrétisation temporelle, vos données en entrée doivent être temporelles et représenter un instant dans le temps. Lorsque la discrétisation temporelle est appliquée, les entités en sortie sont des intervalles temporels représentés par les champs START_DATETIME et END_DATETIME.

    En savoir plus sur les intervalles temporels

  • Si vous spécifiez un intervalle temporel, une répétition de l’intervalle temporel ou une heure de référence et que le temps n’est pas activé pour les données, l’outil générera une erreur.

  • Le paramètre Time Step Reference (Référence de l’intervalle temporel) peut être une valeur de date et d’heure ou simplement une valeur de date, mais pas uniquement une valeur d’heure.

  • Les champs suivants sont inclus dans les entités en sortie :

    Nom du champDescription

    count

    Nombre d’entités figurant dans chaque polygone.

    statistic_fieldname

    Les statistiques indiquées créent chacune un champ attributaire nommé selon le format suivant : statistic_fieldname. Par exemple, l’écart maximal et l’écart type du champ id sont MAX_id et SD_id, respectivement.

    start_date

    Lorsque la discrétisation temporelle est spécifiée, les polygones en sortie ont un intervalle temporel. Ce champ représente l’heure de début.

    end_date

    Lorsque la discrétisation temporelle est spécifiée, les polygones en sortie ont un intervalle temporel. Ce champ représente l’heure de fin.

  • Vous pouvez améliorer les performances de l’outil Agréger des points en suivant les conseils ci-après :

    • Définissez l’environnement de l’étendue de manière à analyser uniquement des données d’intérêt.
    • Les groupes plus importants sont plus performants que les groupes de moindre taille. Si vous ne savez pas quelle taille utiliser, commencez par effectuer un prototype avec un groupe plus grand.
    • À l’instar des groupes, les intervalles temporels plus importants sont plus performants que les intervalles de moindre importance.
    • Utilisez les données locales de l’environnement de l’analyse.

  • Cet outil de géotraitement est mis en œuvre par ArcGIS GeoAnalytics Server. L’analyse est réalisée sur le GeoAnalytics Server et les résultats sont stockés dans votre contenu dans ArcGIS Enterprise.

  • Lors de l’exécution des outils GeoAnalytics Server, l’analyse est réalisée sur GeoAnalytics Server. Pour des performances optimales, GeoAnalytics Server doit pouvoir accéder aux données via les couches d’entités hébergées sur votre portail ArcGIS Enterprise ou les partages de fichiers Big Data. Les données qui ne sont pas locales pour GeoAnalytics Server sont transférées sur GeoAnalytics Server avant le début de l’analyse. Autrement dit, l’exécution d’un outil prend plus de temps et, dans certains cas, le transfert des données entre ArcGIS Pro et GeoAnalytics Server peut échouer. Le seuil d’échec dépend aussi bien des débits du réseau que de la taille et de la complexité des données. Il est par conséquent recommandé de toujours partager les données ou créer un partage de fichiers Big Data.

    Pour en savoir plus sur le partage des données dans votre portail.

    Pour en savoir pus sur la création d'un partage de fichiers Big Data via ArcGIS Server Manager

  • Une analyse semblable peut également être réalisée à l’aide de l’outil Agréger des points de la boîte d’outils Analyse d’entités standard.

Paramètres

ÉtiquetteExplicationType de données
Couche de points

Les entités ponctuelles à agréger dans des polygones ou des groupes.

Feature Set
Nom en sortie

Nom du service d'entités en sortie.

String
Polygone ou groupe

Indique comment la couche de points (Point Layer) sera agrégée.

  • Surface —La couche de points sera agrégée dans un jeu de données surfaciques.
  • Agrégat —La couche points sera agrégée dans des groupes carrés ou hexagonaux générés lors de l’exécution de l’outil.
String
Couche de polygones
(Facultatif)

Entités surfaciques dans lesquelles les points en entrée seront agrégés.

Feature Set
Type de groupe
(Facultatif)

Indique la forme du groupe généré pour les points agrégés.

  • Carré —Des groupes carrés sont générés, pour lesquels la valeur Bin Size (Taille du groupe) représente la hauteur d’un carré. Il s’agit de l’option par défaut.
  • Hexagone —Des groupes hexagonaux sont générés, pour lesquels la valeur Bin Size (Taille du groupe) représente la hauteur entre deux côtés parallèles.
String
Taille du groupe
(Facultatif)

Intervalle de distance qui représente la taille du groupe et les unités dans lesquelles la couche de points (Point Layer) sera agrégée. L'intervalle de distance doit être une unité linéaire.

L'intervalle de distance qui représente la taille du groupe et les unités utilisées pour la couche de points agrégée. L'intervalle de distance doit être une unité linéaire.

Linear Unit
Intervalle temporel
(Facultatif)

Valeur qui spécifie la durée de l'intervalle de temps. Ce paramètre n’est disponible que si les points en entrée sont temporels et représentent un instant dans le temps.

Une discrétisation temporelle peut être appliquée uniquement si le temps est activé sur les données en entrée.

Time Unit
Répétition de l'intervalle temporel
(Facultatif)

Valeur qui spécifie la fréquence à laquelle l'intervalle de temps intervient. Ce paramètre n’est disponible que si les points en entrée sont temporels et représentent un instant dans le temps.

Time Unit
Référence de l'intervalle temporel
(Facultatif)

Une date qui indique l'heure de référence sur laquelle aligner les intervalles temporels. La valeur par défaut est le 1er janvier 1970 à 12 h 00. Ce paramètre n’est disponible que si les points en entrée sont temporels et représentent un instant dans le temps.

Date
Champs de récapitulation
(Facultatif)

Statistiques qui seront calculées sur les champs spécifiés.

Value Table
Stockage des données
(Facultatif)

Indique le ArcGIS Data Store dans laquelle la sortie est enregistrée. La valeur par défaut est Stockage de Big Data spatio-temporelles. Tous les résultats stockés dans un répertoire de données Big Data spatio-temporelles seront stockés en WGS84. Les résultats stockés dans un répertoire de données relationnelles conservent leur système de coordonnées.

  • Spatiotemporal Big Data Store —La sortie sera stockée dans un stockage de Big Data spatio-temporelles. Il s’agit de l’option par défaut.
  • Stockage des données relationnelles —La sortie sera stockée dans un data store relationnel.
String

Sortie dérivée

ÉtiquetteExplicationType de données
Couche d’entités en sortie

Groupes ou entités surfaciques agrégés.

Jeu d’entités

arcpy.geoanalytics.AggregatePoints(point_layer, output_name, polygon_or_bin, {polygon_layer}, {bin_type}, {bin_size}, {time_step_interval}, {time_step_repeat}, {time_step_reference}, {summary_fields}, {data_store})
NomExplicationType de données
point_layer

Les entités ponctuelles à agréger dans des polygones ou des groupes.

Feature Set
output_name

Nom du service d'entités en sortie.

String
polygon_or_bin

Indique comment point_layer sera agrégé.

  • POLYGONLa couche de points sera agrégée dans un jeu de données surfaciques.
  • BINLa couche points sera agrégée dans des groupes carrés ou hexagonaux générés lors de l’exécution de l’outil.
String
polygon_layer
(Facultatif)

Entités surfaciques dans lesquelles les points en entrée seront agrégés.

Feature Set
bin_type
(Facultatif)

Indique la forme du groupe généré pour les points agrégés.

  • SQUAREDes groupes carrés sont générés, pour lesquels bin_size représente la hauteur d’un carré. Il s’agit de l’option par défaut.
  • HEXAGONDes groupes hexagonaux sont générés, pour lesquels bin_size représente la hauteur entre deux côtés parallèles.
String
bin_size
(Facultatif)

Intervalle de distance qui représente la taille du groupe et les unités dans lesquelles le paramètre point_layer sera agrégé. L'intervalle de distance doit être une unité linéaire.

Linear Unit
time_step_interval
(Facultatif)

Valeur qui spécifie la durée de l'intervalle de temps. Ce paramètre n’est disponible que si les points en entrée sont temporels et représentent un instant dans le temps.

Une discrétisation temporelle peut être appliquée uniquement si le temps est activé sur les données en entrée.

Time Unit
time_step_repeat
(Facultatif)

Valeur qui spécifie la fréquence à laquelle l'intervalle de temps intervient. Ce paramètre n’est disponible que si les points en entrée sont temporels et représentent un instant dans le temps.

Time Unit
time_step_reference
(Facultatif)

Une date qui indique l'heure de référence sur laquelle aligner les intervalles temporels. La valeur par défaut est le 1er janvier 1970 à 12 h 00. Ce paramètre n’est disponible que si les points en entrée sont temporels et représentent un instant dans le temps.

Date
summary_fields
[summary_fields,...]
(Facultatif)

Statistiques qui seront calculées sur les champs spécifiés.

  • COUNT : le nombre de valeurs non nulles. Peut être utilisé sur des champs numériques ou des chaînes. Le nombre de [null, 0, 2] est 2.
  • SUM : somme des valeurs numériques dans un champ. La somme des [null, null, 3] est 3.
  • MEAN : moyenne des valeurs numériques. La moyenne des [0,2, null] est 1.
  • MIN : valeur minimale d’un champ numérique. Le minimum de [0, 2, null] est 0.
  • MAX : valeur maximale d’un champ numérique. La valeur maximale de [0, 2, null] est 2.
  • STDDEV : écart type d’un champ numérique. L'écart type de [1] est null. L'écart type de [null, 1,1,1] est null.
  • VAR : variance d’un champ numérique dans une trace. La variance de [1] est null. La variance de [null, 1,1,1] est null.
  • RANGE : plage d’un champ numérique. Elle est calculée comme la valeur minimale soustraite de la valeur maximale. La plage de [0, null, 1] est 1. La plage de [null, 4] est 0.
  • ANY : exemple de chaîne provenant d’un champ de type chaîne.

Value Table
data_store
(Facultatif)

Indique le ArcGIS Data Store dans laquelle la sortie est enregistrée. La valeur par défaut est SPATIOTEMPORAL_DATA_STORE. Tous les résultats stockés dans un répertoire de données Big Data spatio-temporelles seront stockés en WGS84. Les résultats stockés dans un répertoire de données relationnelles conservent leur système de coordonnées.

  • SPATIOTEMPORAL_DATA_STORELa sortie sera stockée dans un stockage de Big Data spatio-temporelles. Il s’agit de l’option par défaut.
  • RELATIONAL_DATA_STORELa sortie sera stockée dans un data store relationnel.
String

Sortie dérivée

NomExplicationType de données
output

Groupes ou entités surfaciques agrégés.

Jeu d’entités

Exemple de code

AggregatePoints (fenêtre Python)

Le script de fenêtre Python ci-dessous illustre l'utilisation de l'outil AggregatePoints.

#-------------------------------------------------------------------------------
# Name: AggregatePoints.py
# Description: Aggregate 311 events into 1 KM Bins.
#
# Requirements: ArcGIS GeoAnalytics Server
# Import system modules
import arcpy
# Set local variables
inFeatures = "https://sampleserver6.arcgisonline.com/arcgis/rest/services/SF311/FeatureServer/0"
summaryFields = ["Year", "Beat"]
summaryStatistics = [["Arrest", "COUNT"], ["District", "COUNT"]]
outFS = "AggregateWildfires"
dataStore = "SPATIOTEMPORAL_DATA_STORE"
# Execute Aggregate Points
arcpy.geoanalytics.AggregatePoints(inFeatures, outFS, "BIN", None, "HEXAGON", 
                                   "1 Kilometers", None, None, None, None, 
                                   dataStore)

Environnements

Système de coordonnées en sortie

Système de coordonnées qui sera utilisé pour l'analyse. L’analyse sera réalisée dans le système de coordonnées en entrée, à moins que ce paramètre en spécifie un autre. Pour les GeoAnalytics Tools, les résultats finaux seront stockés dans le stockage des données spatio-temporelles dans WGS84.

Informations de licence

  • Basic: Nécessite ArcGIS GeoAnalytics Server
  • Standard: Nécessite ArcGIS GeoAnalytics Server
  • Advanced: Nécessite ArcGIS GeoAnalytics Server

Rubriques connexes