Fusionner les limites (GeoAnalytics)

Résumé

Recherche des polygones qui s’intersectent ou ont les mêmes valeurs de champ et les fusionne pour constituer un seul polygone.

Les limites fusionnées peuvent être contrôlées en spécifiant un ou plusieurs champs. Par exemple, si vous avez une couche de comtés et que chaque comté possède un champ State_Name, vous pouvez fusionner les limites à l’aide du champ State_Name. Les comtés adjacents seront combinés si leur attribut State_Name possède la même valeur. Le résultat est une couche de limites d’États.

Illustration

Diagramme du workflow Fusionner les limites

Utilisation

  • Les entités Input Layer (Couche en entrée) doivent avoir une géométrie de polygone. Les entités en sortie fusionnées seront toujours des polygones.

  • Deux types de polygones peuvent faire l’objet d’une fusion de leurs limites : les polygones qui s’intersectent et les polygones qui ont la même valeur de champ.

    Les entités surfaciques dont les limites s’intersectent seront fusionnées par défaut. Vous pouvez également utiliser le paramètre Dissolve Field(s) (Champ(s) de fusion) pour fusionner les polygones d'intersection qui ont une ou plusieurs valeurs de champ identiques.

    Par exemple, si vous avez une couche de zones d’étude avec un champ Soil_Type, vous pouvez fusionner les limites en fonction des attributs du champ Soil_Type. Les zones d’étude seront fusionnées si leur attribut Soil_Type possède la même valeur. Le résultat est une couche de zones d’étude par type de sol. Si au moins deux champs sont spécifiés, chaque entité en entrée doit être de valeur identique pour que la limite soit fusionnée.

  • Diverses statistiques avec le paramètre Summary Fields (Champs de récapitulation) permettent de récapituler ou de décrire les attributs des entités qui sont agrégées avec l’outil Fusionner. La statistique utilisée pour récapituler les attributs est ajoutée à la classe d'entités en sortie sous forme de champ unique répondant à la norme d'attribution de nom : type de statistique + trait de soulignement + nom du champ en entrée. Par exemple, si la statistique SUM est appliquée à un champ nommé POP, le champ en sortie se nommera SUM_POP.

  • La sortie de l’outil Fusionner les limites peut inclure des entités multi-parties ou en une seule partie. Une entité multi-parties est définie comme une entité fractionnée en parties non contiguës. Par exemple, l’État d’Hawaï peut être considéré comme une entité multi-parties, car ses parties géométriques sont classées dans un même État. Le paramètre Create multipart features (Créer des entités multi-parties) offre deux options pour créer une sortie multi-parties ou en une seule partie :

    • Vrai (activé) : les entités multi-parties sont créées en sortie, le cas échéant.
    • Faux (non activé) : seules des entités en une seule partie seront créées dans la sortie. Il s’agit de l’option par défaut.

  • La table suivante explique comment le paramètre Create multipart features (Créer des entités multi-parties) utilise les options de fusion :

    Mode FusionnerMultipartie a la valeur faux (par défaut)Multipartie a la valeur vrai

    Dissolve Field(s) (Champ(s) de fusion) n’est pas spécifié (par défaut).

    Fusion de toutes les entités et option Multipartie paramétrée sur faux

    Trois entités sont créées lorsque toutes les valeurs sont fusionnées et que l’option Multipartie a la valeur faux. Seules les entités superposées sont fusionnées.

    Fusion de toutes les entités et option Multipartie paramétrée sur vrai

    Une entité est créée lorsque toutes les valeurs sont fusionnées et que l’option Multipartie a la valeur vrai. En sélectionnant cette option, vous n’obtenez toujours qu'une entité en sortie.

    Dissolve Field(s) (Champ(s) de fusion) est spécifié.

    Les entités aux valeurs identiques sont fusionnées et l’option Multipartie a la valeur faux.

    Quatre entités sont créées lorsque la fusion est appliquée en fonction du champ (dans ce cas, le champ correspond à la couleur des points en entrée). Seules les entités superposées présentant la valeur des champs spécifiés sont fusionnées.

    Les entités aux valeurs identiques sont fusionnées et l’option Multipartie a la valeur vrai.

    Deux entités sont créées lorsque la fusion est appliquée en fonction du champ (dans ce cas, le champ correspond à la couleur des points en entrée) et les multiparties sont autorisées. Les valeurs présentant la même valeur de champ représenteront toujours une seule entité.

  • Cet outil de géotraitement est mis en œuvre par ArcGIS GeoAnalytics Server. L’analyse est réalisée sur le GeoAnalytics Server et les résultats sont stockés dans votre contenu dans ArcGIS Enterprise.

  • Lors de l’exécution des outils GeoAnalytics Server, l’analyse est réalisée sur GeoAnalytics Server. Pour des performances optimales, GeoAnalytics Server doit pouvoir accéder aux données via les couches d’entités hébergées sur votre portail ArcGIS Enterprise ou les partages de fichiers Big Data. Les données qui ne sont pas locales pour GeoAnalytics Server sont transférées sur GeoAnalytics Server avant le début de l’analyse. Autrement dit, l’exécution d’un outil prend plus de temps et, dans certains cas, le transfert des données entre ArcGIS Pro et GeoAnalytics Server peut échouer. Le seuil d’échec dépend aussi bien des débits du réseau que de la taille et de la complexité des données. Il est par conséquent recommandé de toujours partager les données ou créer un partage de fichiers Big Data.

Paramètres

ÉtiquetteExplicationType de données
Entités en entrée

La couche contenant les entités surfaciques qui seront fusionnées.

Feature Set
Nom en sortie

Nom du service d'entités en sortie.

String
Créer des entités multi-parties
(Facultatif)

Indique si des entités multi-parties peuvent être créées dans la classe d’entités en sortie.

  • Activé : des entités multi-parties seront créées.
  • Désactivé : les entités multi-parties ne seront pas créées. Des entités individuelles seront créées pour chaque partie. Il s’agit de l’option par défaut.
Boolean
Fusionner par valeur(s) de champ
(Facultatif)

Indique si les entités dont les valeurs de champ sont identiques seront fusionnées.

  • Désactivé : les polygones partageant une limite commune (c’est-à-dire adjacents) ou les polygones superposés seront fusionnés en un seul polygone. Il s’agit de l’option par défaut.
  • Activé : les polygones dont la ou les valeurs de champ sont identiques seront fusionnés.

Boolean
Champ(s) de fusion

Le ou les champs à utiliser pour fusionner les entités semblables. Les entités dont la valeur est identique pour chaque champ seront fusionnées.

Field
Champs de récapitulation

Statistiques qui seront calculées sur les champs spécifiés.

  • Count (Total) : le nombre de valeurs non nulles. Peut être utilisé sur des champs numériques ou des chaînes. Le nombre de [null, 0, 2] est 2.
  • Sum (Somme) : somme des valeurs numériques dans un champ. La somme des [null, null, 3] est 3.
  • Mean (Moyenne) : moyenne des valeurs numériques. La moyenne des [0, 2, null] est 1.
  • Min : valeur minimale d’un champ numérique. Le minimum de [0, 2, null] est 0.
  • Max : valeur maximale d’un champ numérique. La valeur maximale de [0, 2, null] est 2.
  • Standard Deviation (Écart type) : écart type d’un champ numérique. L'écart type de [1] est null. L'écart type de [null, 1,1,1] est null.
  • Variance : variance d’un champ numérique dans une trace. La variance de [1] est null. La variance de [null, 1, 1, 1] est null.
  • Range (Plage) : plage d’un champ numérique. Elle est calculée comme la valeur minimale soustraite de la valeur maximale. La plage de [0, null, 1] est 1. La plage de [null, 4] est 0.
  • Any (Quelconque) : exemple de chaîne provenant d’un champ de type chaîne.

Value Table
Stockage des données
(Facultatif)

Indique le ArcGIS Data Store dans laquelle la sortie est enregistrée. La valeur par défaut est Stockage de Big Data spatio-temporelles. Tous les résultats stockés dans un répertoire de données Big Data spatio-temporelles seront stockés en WGS84. Les résultats stockés dans un répertoire de données relationnelles conservent leur système de coordonnées.

  • Spatiotemporal Big Data Store —La sortie sera stockée dans un stockage de Big Data spatio-temporelles. Il s’agit de l’option par défaut.
  • Stockage des données relationnelles —La sortie sera stockée dans un data store relationnel.
String

Sortie dérivée

ÉtiquetteExplicationType de données
Sortie

La sortie fusionnée.

Jeu d'enregistrements

arcpy.geoanalytics.DissolveBoundaries(input_layer, output_name, {multipart}, {dissolve_fields}, fields, summary_fields, {data_store})
NomExplicationType de données
input_layer

La couche contenant les entités surfaciques qui seront fusionnées.

Feature Set
output_name

Nom du service d'entités en sortie.

String
multipart
(Facultatif)

Indique si des entités multi-parties peuvent être créées dans la classe d’entités en sortie.

  • MULTI_PARTDes entités multi-parties seront créées.
  • SINGLE_PARTDes entités multi-parties ne seront pas créées. Des entités individuelles seront créées pour chaque partie. Il s’agit de l’option par défaut.
Boolean
dissolve_fields
(Facultatif)

Indique si les entités dont les valeurs de champ sont identiques seront fusionnées.

  • NO_DISSOLVE_FIELDSLes polygones partageant une limite commune (c’est-à-dire adjacents) ou les polygones superposés seront fusionnés en un seul polygone. Il s’agit de l’option par défaut.
  • DISSOLVE_FIELDSLes polygones dont la ou les valeurs de champ sont identiques seront fusionnés.
Boolean
fields
[fields,...]

Le ou les champs à utiliser pour fusionner les entités semblables. Les entités dont la valeur est identique pour chaque champ seront fusionnées.

Field
summary_fields
[summary_fields,...]

Statistiques qui seront calculées sur les champs spécifiés.

  • Count (Total) : le nombre de valeurs non nulles. Peut être utilisé sur des champs numériques ou des chaînes. Le nombre de [null, 0, 2] est 2.
  • Sum (Somme) : somme des valeurs numériques dans un champ. La somme des [null, null, 3] est 3.
  • Mean (Moyenne) : moyenne des valeurs numériques. La moyenne des [0, 2, null] est 1.
  • Min : valeur minimale d’un champ numérique. Le minimum de [0, 2, null] est 0.
  • Max : valeur maximale d’un champ numérique. La valeur maximale de [0, 2, null] est 2.
  • Standard Deviation (Écart type) : écart type d’un champ numérique. L'écart type de [1] est null. L'écart type de [null, 1,1,1] est null.
  • Variance : variance d’un champ numérique dans une trace. La variance de [1] est null. La variance de [null, 1, 1, 1] est null.
  • Range (Plage) : plage d’un champ numérique. Elle est calculée comme la valeur minimale soustraite de la valeur maximale. La plage de [0, null, 1] est 1. La plage de [null, 4] est 0.
  • Any (Quelconque) : exemple de chaîne provenant d’un champ de type chaîne.

Statistiques qui seront calculées sur les champs spécifiés.

  • COUNT : le nombre de valeurs non nulles. Peut être utilisé sur des champs numériques ou des chaînes. Le nombre de [null, 0, 2] est 2.
  • SUM : somme des valeurs numériques dans un champ. La somme des [null, null, 3] est 3.
  • MEAN : moyenne des valeurs numériques. La moyenne des [0,2, null] est 1.
  • MIN : valeur minimale d’un champ numérique. Le minimum de [0, 2, null] est 0.
  • MAX : valeur maximale d’un champ numérique. La valeur maximale de [0, 2, null] est 2.
  • STDDEV : écart type d’un champ numérique. L'écart type de [1] est null. L'écart type de [null, 1,1,1] est null.
  • VAR : variance d’un champ numérique dans une trace. La variance de [1] est null. La variance de [null, 1,1,1] est null.
  • RANGE : plage d’un champ numérique. Elle est calculée comme la valeur minimale soustraite de la valeur maximale. La plage de [0, null, 1] est 1. La plage de [null, 4] est 0.
  • ANY : exemple de chaîne provenant d’un champ de type chaîne.

Value Table
data_store
(Facultatif)

Indique le ArcGIS Data Store dans laquelle la sortie est enregistrée. La valeur par défaut est SPATIOTEMPORAL_DATA_STORE. Tous les résultats stockés dans un répertoire de données Big Data spatio-temporelles seront stockés en WGS84. Les résultats stockés dans un répertoire de données relationnelles conservent leur système de coordonnées.

  • SPATIOTEMPORAL_DATA_STORELa sortie sera stockée dans un stockage de Big Data spatio-temporelles. Il s’agit de l’option par défaut.
  • RELATIONAL_DATA_STORELa sortie sera stockée dans un data store relationnel.
String

Sortie dérivée

NomExplicationType de données
output

La sortie fusionnée.

Jeu d'enregistrements

Exemple de code

Exemple d’utilisation de l’outil DissolveBoundaries (script autonome)

Le script autonome suivant illustre l'utilisation de l'outil DissolveBoundaries.

# Name: Dissolve_County_Boundaries.py
# Description: Dissolve county features based on common state name attributes
# Requirements: ArcGIS GeoAnalytics Server
 
# Import system modules
import arcpy
 
# Set local variables
inputLayer = "https://sampleserver6.arcgisonline.com/arcgis/rest/services/USA_counties/FeatureServer/0"
outputName = "USA_State_Boundaries"
statistics = [["population", "SUM"]]
dataStore = "RELATIONAL_DATA_STORE"
  
# Execute DissolveBoundaries using "STATE" as the Dissolve Field
arcpy.geoanalytics.DissolveBoundaries(inputLayer, outputName, "SINGLE_PART",
                                      "DISSOLVE_FIELDS", "STATE", statistics, dataStore)

Environnements

Système de coordonnées en sortie

Système de coordonnées qui sera utilisé pour l'analyse. L’analyse sera réalisée dans le système de coordonnées en entrée, à moins que ce paramètre en spécifie un autre. Pour les GeoAnalytics Tools, les résultats finaux seront stockés dans le stockage des données spatio-temporelles dans WGS84.

Informations de licence

  • Basic: Nécessite ArcGIS GeoAnalytics Server
  • Standard: Nécessite ArcGIS GeoAnalytics Server
  • Advanced: Nécessite ArcGIS GeoAnalytics Server

Rubriques connexes