Créer une référence spatiale (Gestion des données)

Résumé

Crée un objet de référence spatiale à utiliser dans ModelBuilder.

Utilisation

  • Vous pouvez créer une référence spatiale avec un système de coordonnées, des domaines spatiaux et une précision définis. Les domaines spatiaux et la précision de la référence spatiale en sortie peuvent être modifiées par la suite à l'aide des paramètres Domaine XY, Domaine Z, Domaine M, Domaines XY modèles et Etendre le domaine XY par un pourcentage.

  • Les étendues XY, Z et M ne correspondent pas aux domaines de référence spatiale. Les domaines XY, Z et M d'une référence spatiale définissent la plage valide de valeurs de coordonnées pouvant être stockées dans une classe d'entités. Les étendues de la classe d’entités reflètent la plage réelle des valeurs de coordonnées présentes dans la classe d’entités. Ces étendues ne peuvent pas être plus importantes que les domaines.

  • Le paramètre Template XYDomains (Domaines XY modèles) ne doit pas être obligatoirement dans le même système de coordonnées que celui spécifié dans Spatial Reference (Référence spatiale) ou Spatial Reference Template (Modèle de la référence spatiale). S'ils sont différents, les étendues seront projetées pour correspondre.

  • Si les paramètres Référence spatiale et Modèle de la référence spatiale sont tous les deux définis, le paramètre Référence spatiale est prioritaire.

  • Tous les paramètres de l'outil sont facultatifs. Si aucun paramètre n’est spécifié, la référence spatiale est définie en tant que Unknown (Inconnu), et XY Domain (Domaine XY) prend des valeurs par défaut standard.

  • Dans ModelBuilder, la sortie de cet outil peut être utilisée comme entrée des outils avec un paramètre de référence spatiale (par exemple, Créer une classe d’entités, Créer un jeu de classes d’entités et Générer une couche d’événements XY).

  • Dans Python, la classe SpatialReference peut également servir à créer une référence spatiale.

Paramètres

ÉtiquetteExplicationType de données
Référence spatiale
(Facultatif)

Le nom de la référence spatiale à créer.

Spatial Reference
Modèle de la référence spatiale
(Facultatif)

Classe d'entités ou couche à utiliser comme modèle pour définir la valeur de la référence spatiale.

Feature Layer; Raster Dataset
Domaine XY
(Facultatif)

La plage de coordonnées autorisée pour les coordonnées x,y.

Envelope
Domaine Z (min max)
(Facultatif)

La plage de coordonnées autorisée pour les valeurs z.

String
Domaine M (min max)
(Facultatif)

La plage de coordonnées autorisée pour les valeurs m.

String
Domaines XY modèles
(Facultatif)

Les classes d'entités ou couches pouvant être utilisées pour définir le domaine XY.

Feature Layer
Etendre le domaine XY par un pourcentage
(Facultatif)

L’expansion du domaine XY exprimée en pourcentage.

Double

Sortie dérivée

ÉtiquetteExplicationType de données
Référence spatiale de sortie

La référence spatiale en sortie.

Dans ModelBuilder, la sortie de cet outil peut être utilisée comme entrée des outils avec un paramètre de référence spatiale (par exemple, Créer une classe d’entités, Créer un jeu de classes d’entités et Générer une couche d’événements XY).

Référence spatiale

arcpy.management.CreateSpatialReference({spatial_reference}, {spatial_reference_template}, {xy_domain}, {z_domain}, {m_domain}, {template}, {expand_ratio})
NomExplicationType de données
spatial_reference
(Facultatif)

Le nom de la référence spatiale à créer.

Spatial Reference
spatial_reference_template
(Facultatif)

Classe d'entités ou couche à utiliser comme modèle pour définir la valeur de la référence spatiale.

Feature Layer; Raster Dataset
xy_domain
(Facultatif)

La plage de coordonnées autorisée pour les coordonnées x,y.

Envelope
z_domain
(Facultatif)

La plage de coordonnées autorisée pour les valeurs z.

String
m_domain
(Facultatif)

La plage de coordonnées autorisée pour les valeurs m.

String
template
[template,...]
(Facultatif)

Les classes d'entités ou couches pouvant être utilisées pour définir le domaine XY.

Feature Layer
expand_ratio
(Facultatif)

L’expansion du domaine XY exprimée en pourcentage.

Double

Sortie dérivée

NomExplicationType de données
out_spatial_reference

La référence spatiale en sortie.

Dans ModelBuilder, la sortie de cet outil peut être utilisée comme entrée des outils avec un paramètre de référence spatiale (par exemple, Créer une classe d’entités, Créer un jeu de classes d’entités et Générer une couche d’événements XY).

Référence spatiale

Exemple de code

Exemple d’utilisation de l’outil CreateSpatialReference (script autonome)

Le script autonome suivant utilise la fonction CreateSpatialReference dans le cadre d'un workflow qui fait une boucle sur un dossier et trouve tous les fichiers de formes qui se terminent par ST, crée des références spatiales et les ajoute dans une classe d'entités de géodatabase.

# This script reprojects a shapefile in Redlands folder
# from NAD 1983 UTM Zone 11N
# to NAD 1983 StatePlane California V FIPS 0405 (US Feet)

# import system modules
import arcpy
 
try:
    # set the workspace environment
    arcpy.env.workspace = r"C:\data\Redlands"

    # create a spatial reference object to be used as output coordinate system
    out_sr = arcpy.CreateSpatialReference_management("NAD 1983 StatePlane California V FIPS 0405 (US Feet)")

    # use the output of CreateSpatialReference as input to Project tool
    # to reproject the shapefile
    arcpy.Project_management("citylimit_Project1.shp", "city_CA_FIPS0405", out_sr)

except arcpy.ExecuteError:
    # print geoprocessing message
    print(arcpy.GetMessages(2))
          
except Exception as ex:
    # print the exception message
    print(ex.args[0])

Environnements

Cet outil n’utilise pas d’environnement de géotraitement.

Informations de licence

  • Basic: Nécessite O
  • Standard: Nécessite O
  • Advanced: Nécessite O

Rubriques connexes