Activer le regroupement des entités (Gestion des données)

Résumé

Active le regroupement des entités sur une classe d’entités.

Le regroupement des entités est une fonctionnalité de visualisation avancée qui permet d’explorer et de visualiser des jeux de données volumineux. Elle vous aide également à observer les schémas aux niveaux macro et micro avec des options de cartographie simples et prêtes à l’emploi. Le regroupement des entités rassemble d’importants volumes d’entités ponctuelles en groupes surfaciques dynamiques qui peuvent varier via les niveaux d’échelle de détail. Un groupe unique représente toutes les entités en son sein à ce niveau de détail. Le regroupement des entités permet d’améliorer à la fois la performance de dessin et la compréhension des données.

En savoir plus sur les couches d’entités regroupées.

Illustration

Illustration de l’outil Activer le regroupement des entités

Utilisation

  • Le regroupement des entités est pris en charge uniquement pour les classes d’entités multi-points stockées dans une géodatabase d’entreprise ou une base de données. Les données ne peuvent pas être versionnées et l’archivage ne peut pas être activé sur ces dernières.

    Les plateformes de la base de données prises en charge sont les suivantes :

    • IBM Db2
    • Microsoft SQL Server
    • Oracle
    • PostgreSQL
    • SAP HANA

  • Utilisez le même système de coordonnées pour les regroupements que la carte contenant la couche d’entités regroupées pour éviter la projection dynamique (à la volée). Si vous avez des doutes quant au système de coordonnées à utiliser, une projection équivalente telle que la projection cylindrique équivalente mondiale est recommandée. Vous ne pouvez pas utiliser un système de coordonnées personnalisé.

  • Pour les jeux de données très volumineux, ou si les données ne sont pas régulièrement mises à jour, vous pouvez activer un cache statique des résultats agrégés. Le cache n’est pas nécessairement créé pour tous les niveaux de détail. Le cache statique peut être géré en exécutant l’outil Gérer le cache des groupes d’entités. Utilisez cet outil pour indiquer les niveaux de détail du cache statique.

    Une couche activée pour les groupes passe en mode dynamique dans une carte lorsque vous effectuez un zoom au-delà de l’étendue du niveau de détail du cache statique. La propriété Max cached level (Niveau mis en cache maximal) de la boîte de dialogue Layer Properties (Propriétés de la couche) d’une couche activée pour les groupes indique le niveau de détail maximal du cache statique. Les caches statiques sont générés avec toutes les entités du jeu de données. Par conséquent, si vous utilisez un ensemble de définition ou que vous appliquez un filtre temporel ou de plage sur une couche d’entités activée pour les groupes dans une carte, le cache statique est ignoré et l’agrégation des groupes est exécutée de manière dynamique.

  • Utilisez l’outil Désactiver le regroupement des entités pour désactiver la fonction de regroupement depuis une couche, le cas échéant. Vous pouvez aussi désactiver le dessin de regroupement pour une couche dans une carte ou dans une scène sans pour autant désactiver le regroupement des entités.

  • Si le regroupement des entités est dynamique et si vous souhaitez mettre à jour la liste des résumés statistiques stockés dans la classe d’entités, vous devez désactiver et réactiver le regroupement des entités. Vous pouvez ajouter de nouveaux résumés statistiques dans la couche d’entités dans une carte ou une scène depuis la boîte de dialogue Summary Statistics (Résumés statistiques). Ces résumés statistiques sont enregistrés avec la couche uniquement. Ils ne sont pas enregistrés dans la classe d’entités source.

Paramètres

ÉtiquetteExplicationType de données
Entités en entrée

Classe d’entités pour laquelle un regroupement des entités est effectué. Seules les classe d’entités ponctuelles et multi-points stockées dans une géodatabase d’entreprise ou une base de données sont prises en charge. Les données ne peuvent pas être versionnées et l’archivage ne peut pas être activé sur ces dernières.

Feature Layer
Type de groupe
(Facultatif)

Précise le type de regroupement qui sera activé. Si vous utilisez des données SAP HANA, seuls les groupes carrés sont pris en charge.

  • Hexagone platCette structure de regroupement est également connue comme géohexagone plat ou regroupement d’hexagones plats. Les tuiles constituent une tessellation d’hexagones dans laquelle l’orientation des hexagones implique un tronçon plat en haut. Il s’agit de la valeur par défaut des données Microsoft SQL Server, Oracle et PostgreSQL.
  • Hexagone pointuCette structure de regroupement est également connue comme géohexagone pointu ou regroupement d’hexagones pointus. Les tuiles constituent une tessellation d’hexagones dans laquelle l’orientation des hexagones implique un point en haut.
  • CarréCette structure de regroupement est également connue comme géocarré ou regroupement de carrés. Les tuiles sont une tessellation de carrés. Il s’agit de la valeur par défaut des données Db2 et SAP HANA. Il s’agit de l’unique type de groupe disponible pour les données SAP HANA.
  • GeohashDans cette structure de regroupement, les tuiles constituent une tessellation de rectangles. Dans la mesure où les groupes GeoHash utilisent toujours le système de coordonnées géographiques WGS 1984 (GCS WGS 1984, EPSG WKID 4326), vous ne pouvez pas spécifier de système de coordonnées de groupe pour les groupes GeoHash.
String
Systèmes de coordonnées de groupe
(Facultatif)

Systèmes de coordonnées à utiliser pour visualiser la couche d’entités en sortie agrégée. Vous pouvez choisir jusqu’à deux systèmes de coordonnées pour visualiser la couche en sortie. Par défaut, le système de coordonnées de la classe d’entités en entrée est utilisé. Les systèmes de coordonnées personnalisés ne sont pas pris en charge.

Coordinate System
Résumés statistiques
(Facultatif)

Spécifie les statistiques à résumer et à stocker dans le cache de groupe. Les statistiques sont utilisées pour symboliser les groupes et fournir des informations d’agrégat pour tous les points au sein d’un groupe. Un résumé statistique, le nombre total d’entités (shape_count), est toujours disponible. Vous pouvez définir jusqu’à cinq résumés statistiques supplémentaires.

  • Field (Champ) : champ sur lequel calculer le résumé statistique. Les types de champ pris en charge sont entier court, entier long, flottant et double.
  • Statistic Type (Type de statistique) : type de statistique pour calculer le champ spécifique. Les statistiques sont calculées pour toutes les entités du groupe. Types de statistiques disponibles :
    • Moyenne (AVG) : calcule la moyenne du champ spécifié.
    • Minimum (MIN) : recherche la valeur la plus faible parmi tous les enregistrements du champ spécifié.
    • Maximum (MAX) : recherche la valeur la plus élevée parmi tous les enregistrements du champ spécifié.
    • Écart type (STDDEV) : calcule la valeur de l’écart type du champ.
    • Somme (SUM) : ajoute la valeur totale du champ spécifié.

Value Table
Générer le cache de regroupement
(Facultatif)

Indique si un cache statique des résultats agrégés est généré ou si les visualisations sont agrégées à la volée. Le cache n'est pas nécessairement créé pour tous les niveaux de détail.

  • Activé : un cache statique des résultats agrégés est généré. Il est recommandé d’utiliser cette option pour de meilleures performances. Cependant, les modifications apportées aux données sous-jacentes ne sont pas mises à jour dans le cache, sauf si l’outil Gérer le cache des groupes d’entités est exécuté. Il s’agit de la valeur par défaut des données IBM Db2, Microsoft SQL Server, Oracle et PostgreSQL. Vous ne pouvez pas générer de cache statique pour les données SAP HANA. Pour générer un cache statique pour les classes d’entités dans PostgreSQL qui utilisent les types spatiaux PostGIS, les bibliothèques GDAL doivent être installées dans la base de données.
  • Désactivé : un cache statique des résultats agrégés n’est pas généré et les visualisations sont agrégées à la volée. Il s’agit de l’unique option des données SAP HANA.

Boolean

Sortie dérivée

ÉtiquetteExplicationType de données
Entités mises à jour

Entrée mise à jour avec le regroupement des entités activé.

Feature Layer

arcpy.management.EnableFeatureBinning(in_features, {bin_type}, {bin_coord_sys}, {summary_stats}, {generate_static_cache})
NomExplicationType de données
in_features

Classe d’entités pour laquelle un regroupement des entités est effectué. Seules les classe d’entités ponctuelles et multi-points stockées dans une géodatabase d’entreprise ou une base de données sont prises en charge. Les données ne peuvent pas être versionnées et l’archivage ne peut pas être activé sur ces dernières.

Feature Layer
bin_type
(Facultatif)

Précise le type de regroupement qui sera activé. Si vous utilisez des données SAP HANA, seuls les groupes carrés sont pris en charge.

  • FLAT_HEXAGONCette structure de regroupement est également connue comme géohexagone plat ou regroupement d’hexagones plats. Les tuiles constituent une tessellation d’hexagones dans laquelle l’orientation des hexagones implique un tronçon plat en haut. Il s’agit de la valeur par défaut des données Microsoft SQL Server, Oracle et PostgreSQL.
  • POINTY_HEXAGONCette structure de regroupement est également connue comme géohexagone pointu ou regroupement d’hexagones pointus. Les tuiles constituent une tessellation d’hexagones dans laquelle l’orientation des hexagones implique un point en haut.
  • SQUARECette structure de regroupement est également connue comme géocarré ou regroupement de carrés. Les tuiles sont une tessellation de carrés. Il s’agit de la valeur par défaut des données Db2 et SAP HANA. Il s’agit de l’unique type de groupe disponible pour les données SAP HANA.
  • GEOHASHDans cette structure de regroupement, les tuiles constituent une tessellation de rectangles. Dans la mesure où les groupes GeoHash utilisent toujours le système de coordonnées géographiques WGS 1984 (GCS WGS 1984, EPSG WKID 4326), vous ne pouvez pas spécifier de système de coordonnées de groupe pour les groupes GeoHash.
String
bin_coord_sys
[bin_coord_sys,...]
(Facultatif)

Systèmes de coordonnées à utiliser pour visualiser la couche d’entités en sortie agrégée. Vous pouvez choisir jusqu’à deux systèmes de coordonnées pour visualiser la couche en sortie. Par défaut, le système de coordonnées de la classe d’entités en entrée est utilisé. Les systèmes de coordonnées personnalisés ne sont pas pris en charge.

Coordinate System
summary_stats
[[Field, Statistic Type],...]
(Facultatif)

Spécifie les statistiques à résumer et à stocker dans le cache de groupe. Les statistiques sont utilisées pour symboliser les groupes et fournir des informations d’agrégat pour tous les points au sein d’un groupe. Un résumé statistique, le nombre total d’entités (shape_count), est toujours disponible. Vous pouvez définir jusqu’à cinq résumés statistiques supplémentaires.

  • Field (Champ) : champ sur lequel calculer le résumé statistique. Les types de champ pris en charge sont entier court, entier long, flottant et double.
  • Statistic Type (Type de statistique) : type de statistique pour calculer le champ spécifique. Les statistiques sont calculées pour toutes les entités du groupe. Types de statistiques disponibles :
    • Moyenne (AVG) : calcule la moyenne du champ spécifié.
    • Minimum (MIN) : recherche la valeur la plus faible parmi tous les enregistrements du champ spécifié.
    • Maximum (MAX) : recherche la valeur la plus élevée parmi tous les enregistrements du champ spécifié.
    • Écart type (STDDEV) : calcule la valeur de l’écart type du champ.
    • Somme (SUM) : ajoute la valeur totale du champ spécifié.

Value Table
generate_static_cache
(Facultatif)

Indique si un cache statique des résultats agrégés est généré ou si les visualisations sont agrégées à la volée. Le cache n'est pas nécessairement créé pour tous les niveaux de détail.

  • STATIC_CACHEUn cache statique des résultats agrégés est généré. Il est recommandé d’utiliser cette option pour de meilleures performances. Cependant, les modifications apportées aux données sous-jacentes ne sont pas mises à jour dans le cache, sauf si l’outil Gérer le cache des groupes d’entités est exécuté. Il s’agit de la valeur par défaut des données IBM Db2, Microsoft SQL Server, Oracle et PostgreSQL. Vous ne pouvez pas générer de cache statique pour les données SAP HANA. Pour générer un cache statique pour les classes d’entités dans PostgreSQL qui utilisent les types spatiaux PostGIS, les bibliothèques GDAL doivent être installées dans la base de données.
  • DYNAMICUn cache statique des résultats agrégés n’est pas généré et les visualisations sont agrégées à la volée. Il s’agit de l’unique option des données SAP HANA.
Boolean

Sortie dérivée

NomExplicationType de données
out_features

Entrée mise à jour avec le regroupement des entités activé.

Feature Layer

Exemple de code

Exemple d’utilisation de l’outil EnableFeatureBinning (fenêtre Python)

Activez le regroupement des entités carrées sur la couche d’entités Séismes dont la statistique Count est ajoutée au cache de regroupement des entités.

import arcpy
bin_coord_sys = 'GEOGCS["GCS_WGS_1984",DATUM["D_WGS_1984",SPHEROID["WGS_1984",6378137.0,298.257223563]],PRIMEM["Greenwich",0.0],UNIT["Degree",0.0174532925199433]]', 
arcpy.EnableFeatureBinning_management("lod_gdb.elec.Earthquakes", 
                                      "SQUARE", 
                                      bin_coord_sys,
                                      "depth_km MAX", 
                                      "STATIC_CACHE")

Environnements

Cet outil n’utilise pas d’environnement de géotraitement.

Informations de licence

  • Basic: Nécessite O
  • Standard: Nécessite O
  • Advanced: Nécessite O

Rubriques connexes