Générer une table de requête (Gestion des données)

Résumé

Applique une requête SQL à une base de données et présente les résultats dans une couche ou une vue tabulaire. Vous pouvez utiliser une requête pour joindre plusieurs tables ou renvoyer un sous-ensemble de champs ou de lignes à partir des données d'origine dans la base de données.

Cet outil accepte les données provenant d'une connexion à une géodatabase ou une base de données OLE.

Utilisation

  • La couche créée par l'outil est temporaire et disparaîtra à la fin de la session si le document n'est pas enregistré.

  • Toutes les tables ou les classes d'entités en entrée doivent provenir du même espace de travail en entrée.

  • Si un champ Shape est ajouté à la liste des champs, le résultat est une couche ; sinon, c'est une vue tabulaire.

  • Si le résultat en sortie est une couche, celle-ci peut être conservée dans un fichier de couche à l'aide de l'outil Enregistrer dans un fichier de couche ou dans une classe d'entités à l'aide de l'outil Copier des entités.

  • L'ordre des champs dans la liste des champs correspond à l'ordre dans lequel les champs apparaîtront dans la couche ou la vue tabulaire en sortie.

  • L'outil vous permet de fournir une option de champ de clé et une liste de champs de clé. Ces informations définissent le mode d'identification unique des lignes et permettent d'ajouter aux données un champ ObjectID généré de façon dynamique. Sans champ ObjectID, les sélections ne seront pas prises en charge.

  • Vous pouvez choisir plusieurs champs dans la liste des champs de clé si la combinaison de ces champs est nécessaire pour définir des valeurs uniques.

  • Si une expression SQL est utilisée mais ne renvoie pas d'enregistrements correspondants, la classe d'entités en sortie sera vide.

  • Les classes d'entités peuvent être jointes, mais la liste des champs doit contenir au plus un champ de type géométrie.

  • Pour plus d’informations sur la syntaxe du paramètre Expression, reportez-vous à la rubrique SQL mode (Mode SQL).

  • Le bouton Ajouter un champ des paramètres Champs et Champs de clé est uniquement utilisé dans ModelBuilder. Dans ModelBuilder, lorsque l'outil précédent n'a pas été exécuté ou si ses données dérivées n'existent pas, les paramètres Fields (Champs) et Key Fields (Champs de clé) ne peuvent comporter aucun nom de champ. Le bouton Add Field (Ajouter un champ) permet d'ajouter des champs attendus pour vous permettre de renseigner la boîte de dialogue Make Query Table (Générer une table de requête) et de poursuivre la construction de votre modèle.

  • Lorsque les tables en entrée proviennent d'une géodatabase fichier, les tables sont généralement jointes dans l'ordre dans lequel elles sont répertoriées dans le paramètre Tables en entrée. Par exemple, si la Table1 est répertoriée avant la Table2, la Table2 sera jointe en extrayant un enregistrement de la Table1, puis en extrayant les lignes correspondantes de la Table2. Toutefois, si cela entraîne l'interrogation de la Table2 sur un champ non indexé,+ et si l'inversion de l'ordre provoque l'interrogation de la Table1 sur un champ indexé, l'ordre sera inversé afin de tenter d'optimiser la performance. C'est la seule logique d'optimisation de requête qui s'applique lorsque vous utilisez des données de géodatabase fichier avec cet outil. En général, les jointures dans les géodatabases fichier fonctionnent mieux lorsqu'elles sont effectuées de un vers plusieurs ou de un vers un.

Paramètres

ÉtiquetteExplicationType de données
Tables en entrée

Nom de la ou des tables à utiliser dans la requête. Si plusieurs tables sont répertoriées, le paramètre Expression peut être utilisé pour définir comment les joindre.

La table en entrée peut provenir d'une connexion à une géodatabase ou une base de données.

Table View; Raster Layer
Nom de la table

Nom de la couche ou de la vue tabulaire qui va être créée.

Table View; Raster Layer
Options de champs de clé

Indique comment un champ ObjectID sera généré, le cas échéant, pour la requête. Les couches et vues tabulaires dans ArcGIS nécessitent un champ ObjectID. Un champ ObjectID est un champ d'entier qui permet d'identifier de façon unique les lignes dans les données en cours d'utilisation. La valeur par défaut est Utiliser les champs de clé (USE_KEY_FIELDS dans Python).

  • Utiliser les champs de cléLes champs spécifiés dans le paramètre Key Fields (Champs de clé) serviront à identifier de manière unique une ligne dans la table en sortie. Il peut s'agir d'un champ unique ou de plusieurs champs qui, lorsqu'ils sont associés, identifient de manière unique une ligne dans la table en sortie. Si aucun champ n'est spécifié dans la liste des champs de clé, l'option Generate a key field (Générer un champ de clé) (ADD VIRTUAL_KEY_FIELD dans Python) est appliquée automatiquement.
  • Générer un champ de cléSi aucun champ de clé n’est spécifié, un ObjectID qui identifie de manière unique chaque ligne dans la table en sortie sera généré.
  • Aucun champ de cléAucun champ ObjectID ne sera généré. Les sélections ne seront pas prises en charge pour la vue tabulaire.
    Remarque :

    Si un champ IdObjet existe déjà dans la liste des champs, il est utilisé comme IdObjet, même si cette option est choisie..

String
Champs de clé
(Facultatif)

Un champ ou une combinaison de champs permettant d’identifier de manière unique une ligne dans la requête. Ce paramètre est utilisé uniquement lorsque le paramètre Key Field Options (Options de champs de clé) est défini sur Use Key Fields (Utiliser les champs de clé).

Le bouton Ajouter un champ, utilisé uniquement dans ModelBuilder, permet d'ajouter les champs prévus pour terminer la saisie dans la boîte de dialogue et continuer la création du modèle.

Field
Champs
(Facultatif)

Champs à inclure dans la couche ou la vue tabulaire. Si un alias est défini pour un champ, ceci correspond au nom qui s'affiche. Si aucun champ n'est spécifié, tous les champs de toutes les tables sont inclus. Si un champ Shape est ajouté à la liste des champs, le résultat est une couche ; sinon c'est une vue tabulaire.

Value Table
Expression
(Facultatif)

Expression SQL permettant de sélectionner un sous-ensemble d'enregistrements.

SQL Expression

arcpy.management.MakeQueryTable(in_table, out_table, in_key_field_option, {in_key_field}, {in_field}, {where_clause})
NomExplicationType de données
in_table
[in_table,...]

Nom de la ou des tables à utiliser dans la requête. Si plusieurs tables sont répertoriées, le paramètre where_clause peut être utilisé pour définir comment les joindre.

La table en entrée peut provenir d'une connexion à une géodatabase ou une base de données.

Table View; Raster Layer
out_table

Nom de la couche ou de la vue tabulaire qui va être créée.

Table View; Raster Layer
in_key_field_option

Indique comment un champ ObjectID sera généré, le cas échéant, pour la requête. Les couches et vues tabulaires dans ArcGIS nécessitent un champ ObjectID. Un champ ObjectID est un champ d'entier qui permet d'identifier de façon unique les lignes dans les données en cours d'utilisation. La valeur par défaut est Utiliser les champs de clé (USE_KEY_FIELDS dans Python).

  • USE_KEY_FIELDSLes champs spécifiés dans le paramètre Key Fields (Champs de clé) serviront à identifier de manière unique une ligne dans la table en sortie. Il peut s'agir d'un champ unique ou de plusieurs champs qui, lorsqu'ils sont associés, identifient de manière unique une ligne dans la table en sortie. Si aucun champ n'est spécifié dans la liste des champs de clé, l'option Generate a key field (Générer un champ de clé) (ADD VIRTUAL_KEY_FIELD dans Python) est appliquée automatiquement.
  • ADD_VIRTUAL_KEY_FIELDSi aucun champ de clé n’est spécifié, un ObjectID qui identifie de manière unique chaque ligne dans la table en sortie sera généré.
  • NO_KEY_FIELDAucun champ ObjectID ne sera généré. Les sélections ne seront pas prises en charge pour la vue tabulaire.
    Remarque :

    Si un champ IdObjet existe déjà dans la liste des champs, il est utilisé comme IdObjet, même si cette option est choisie..

String
in_key_field
[in_key_field,...]
(Facultatif)

Un champ ou une combinaison de champs permettant d’identifier de manière unique une ligne dans la requête. Ce paramètre est utilisé uniquement lorsque l'option in_key_field_option = "USE_KEY_FIELDS" est définie.

Field
in_field
[[field, {alias}],...]
(Facultatif)

Champs à inclure dans la couche ou la vue tabulaire. Si un alias est défini pour un champ, ceci correspond au nom qui s'affiche. Si aucun champ n'est spécifié, tous les champs de toutes les tables sont inclus. Si un champ Shape est ajouté à la liste des champs, le résultat est une couche ; sinon c'est une vue tabulaire.

Value Table
where_clause
(Facultatif)

Expression SQL permettant de sélectionner un sous-ensemble d'enregistrements.

SQL Expression

Exemple de code

Exemple 1 d'utilisation de l'outil MakeQueryTable (fenêtre Python)

Le script de fenêtre Python ci-dessous illustre l'utilisation de la fonction MakeQueryTable en mode immédiat.

import arcpy
arcpy.env.workspace = "C:/data/data.gdb"
arcpy.MakeQueryTable_management(["Counties","codemog"], "queryout", "ADD_VIRTUAL_KEY_FIELD", "",
                                [["Counties.OBJECTID", 'ObjectID'], ["Counties.NAME", 'Name'],
                                 ["codemog.Males", 'Males'], ["codemog.Females", 'Females']],
                                "Counties.FIPS = codemog.Fips and Counties.STATE_NAME = 'California'")
Exemple 2 d'utilisation de l'outil MakeQueryTable (script autonome)

Le script suivant est un exemple de l'utilisation de l'outil MakeQueryTable dans l'environnement de création de scripts Python.

# MakeQueryTableOLEDB.py
# Description: Create a query table from two OLE DB tables using a limited set of
#               fields and establishing an equal join.
 
# Import system modules
import arcpy
 
# Local variables...
tableList = ["c:/Connections/balrog.odc/vtest.COUNTIES",\
             "c:/Connections/balrog.odc/vtest.CODEMOG"]
fieldList = [["vtest.COUNTIES.OBJECTID", 'ObjectID'], ["vtest.COUNTIES.NAME", 'Name']\
             ["vtest.CODEMOG.Males", 'Males'], ["vtest.CODEMOG.Females", 'Females']]
whereClause = "vtest.COUNTIES.FIPS = vtest.CODEMOG.Fips" +\
              "and vtest.COUNTIES.STATE_NAME = 'California'"
keyField = "vtest.COUNTIES.OBJECTID"
lyrName = "CountyCombined"
# Make Query Table...
arcpy.MakeQueryTable_management(tableList, lyrName,"USE_KEY_FIELDS", keyField, fieldList, whereClause)
# Print the total rows
print(arcpy.GetCount_management(lyrName))
 
# Print the fields
fields = arcpy.ListFields(lyrName)
for field in fields:
    print(field.name)
# Save as a dBASE file
arcpy.CopyRows_management(lyrName, "C:/temp/calinfo.dbf")

Informations de licence

  • Basic: Nécessite O
  • Standard: Nécessite O
  • Advanced: Nécessite O

Rubriques connexes