Skip To Content

Partitions cartographiques (paramètre d'environnement)

Les outils qui respectent l'environnement Partitions cartographiques subdivisent les entités en entrée par les entités surfaciques de partition spécifiées pour un traitement séquentiel pour contourner les limites de la mémoire qui peuvent survenir avec les jeux de données volumineux.

Les outils suivants respectent le paramètre d'environnement Partitions cartographiques :

Remarques sur l'utilisation

  • Les entités de partition doivent représenter une subdivision logique des entités en entrée qui seront traitées par les outils qui respectent ce paramètre. Les entités en entrée doivent être réparties de manière quasi équitable parmi les entités de partition. Il peut s'agir d'un jeu d'entités liées spatialement tels que des comtés ou autres limites administratives, de polygones qui représentent des feuilles de carte individuelles, comme ceux créés avec l'outil Entités de l'index du quadrillage ou des partitions de polygones créées spécifiquement dans cet objectif par l'outil Créer des partitions cartographiques.
  • Les entités de partition doivent être une classe d'entités surfaciques ou un fichier de formes de polygone avec une référence spatiale valide.
  • Les entités de partition doivent être correctes topologiquement. Les contours de polygone adjacents doivent correspondre, et il ne peut pas y avoir de superpositions. Les trous entre les entités de partition sont acceptables, mais les entités de partition ne peuvent pas être des polygones multi-parties ou des polygones à trous. Les polygones doivent avoir une géométrie simple, sans superposition.
  • Chaque polygone de partition doit avoir une surface supérieure à zéro. Les partitions nulles ou vides ne sont pas traitées et déclenchent un avertissement. Ces partitions sont ignorées lors du traitement.
  • Seules les entités en entrée couvertes par l'étendue des entités de partition sont traitées si le paramètre d'environnement Partitions cartographiques est utilisé, même si l'environnement Etendue en sortie est défini sur une étendue plus grande que les entités de partition. Les entités à l'extérieur de cette étendue sont ignorées.
  • Pour en savoir plus sur la généralisation de jeux de données volumineux avec les partitions cartographiques

Syntaxe de la boîte de dialogue

Entités de partition - La classe d'entités surfaciques qui sera utilisée pour subdiviser de grands jeux de données pour la généralisation ou la résolution des conflits

Syntaxe de script

arcpy.env.cartographicPartitions = FeatureClass

ParamètreExplication

Classe d'entités

La classe d'entités surfaciques qui sera utilisée pour subdiviser de grands jeux de données pour la généralisation ou la résolution des conflits

Syntaxe de l'outil cartographicPartitions

Exemple de script

import arcpy
# Set the cartographic partitions to C:\data\world.gdb\world_partitions
arcpy.env.cartographicPartitions = r'C:\data\world.gdb\world_partitions'