Skip To Content

Dérivation des caractéristiques d'écoulement

Disponible avec une licence Spatial Analyst.

Lorsque vous délimitez des bassins versants ou définissez des réseaux hydrographiques, vous parcourez une série d'étapes. Certaines étapes sont obligatoires, tandis que d'autres sont facultatives, selon les caractéristiques des données en entrée. Un flux à travers une surface aura toujours lieu dans le sens de la pente descendante la plus raide. Une fois le sens du flux sortant de chaque cellule connu, il est possible de déterminer quelles cellules (et leur nombre) s'écoulent dans des cellules données. Ces informations peuvent servir à définir les limites des bassins versants et les réseaux hydrographiques.

Conditionnement hydrologique

Quel que soit votre objectif, commencez par un modèle d'altitude. Le modèle d'altitude permet de déterminer quelles cellules s'écoulent dans d'autres cellules (le sens du flux). Toutefois, si le modèle d'altitude comporte des erreurs ou si vous modélisez une géologie karstique, certains emplacements de cellules risquent d'être plus bas que les cellules environnantes. Dans ce cas, tout le flux de surface qui se dirige vers la cellule n'en sortira pas. Ces dépressions se nomment des cuvettes. Les outils d'analyse hydrologique vous permettent d'identifier les cuvettes et de les remplir. Il en résulte un modèle d'altitude conditionné hydrologiquement. L'organigramme suivant illustre le processus de création d'un modèle d'altitude conditionné hydrologiquement à partir d'un modèle numérique de terrain (MNT).

Organigramme de conditionnement hydrologique

Organigramme de conditionnement hydrologique.

Délimitation des bassins versants

Si vous délimitez des bassins versants, vous devez identifier les points d'écoulement (emplacements pour lesquels vous voulez connaître le bassin versant de captation). Ces emplacements sont généralement des embouchures de cours d'eau ou d'autres points hydrologiques d'intérêt, tels qu'une station de mesure. A l'aide des outils d'analyse hydrologique, vous pouvez spécifier les points d'écoulement. Vous pouvez également utiliser le réseau hydrographique comme points d'écoulement, ce qui crée des bassins versants pour chaque segment hydrographique entre les jonctions hydrographiques. L'organigramme suivant illustre le processus d'extraction des limites des bassins versants à partir d'un modèle numérique de terrain (MNT) conditionné hydrologiquement.

Organigramme de délimitation des bassins versants

Organigramme de délimitation des bassins versants.

Réseau hydrographique et caractéristiques

Pour créer un réseau hydrographique, vous devez d'abord calculer le sens du flux et l'accumulation de flux de chaque emplacement de cellule. Si vous définissez des réseaux hydrographiques, vous avez non seulement besoin de connaître le sens dans lequel l'eau s'écoule d'une cellule à une autre, mais également la quantité d'eau qui s'écoule à travers une cellule ou le nombre de cellules qui s'écoulent dans une autre. Lorsqu'une quantité suffisante d'eau s'écoule à travers une cellule, on considère qu'un flux traverse l'emplacement. Une fois les sens de flux et les réseaux hydrographiques créés, vous pouvez utiliser d'autres outils d'analyse hydrologique pour spécifier la longueur de flux, les liens hydrographiques, les ordres hydrographiques et les entités hydrographiques. L'organigramme suivant illustre le processus d'extraction du réseau hydrographique et des caractéristiques à partir d'un modèle numérique de terrain (MNT) conditionné hydrologiquement.

Organigramme du réseau hydrographique et des caractéristiques

Organigramme du réseau hydrographique et des caractéristiques.

Rubriques connexes