Connexions aux bases de données dans ArcGIS Pro

Vous pouvez vous connecter aux bases de données à partir d'ArcGIS pour afficher, interroger et analyser les données qu'elles contiennent. Certaines bases de données auxquelles vous accédez peuvent contenir des tables de géodatabase, des fonctions et des procédures, mais ce n’est pas obligatoire. Vous pouvez vous connecter à toute base de données prise en charge et afficher les données à partir d’ArcGIS Pro.

La plupart des types de bases de données exigent que vous installiez et configuriez un client de base de données sur la machine qui se connectera à la base de données.

Connexions aux bases de données

Lorsque vous vous connectez à une base de données dans ArcGIS Pro, vous êtes invité à renseigner les propriétés de connexion. Ces propriétés aident ArcGIS Pro à localiser la base de données, et à fournir des informations d’authentification pour vous permettre de vous connecter à la base de données.

Remarque :

Type d'authentification

Pour la plupart des bases de données et des offres de base de données en tant que service prises en charge, il existe deux options de connexion pour créer une connexion à une base de données ou une géodatabase d’entreprise : l’authentification de la base de données et l’authentification du système d’exploitation.

Pour les instances Microsoft Azure SQL Managed Instance et Microsoft Azure SQL Database configurées pour utiliser Microsoft Azure Active Directory, vous disposez d’options d’authentification Azure Active Directory supplémentaires.

Authentification de la base de données.

Si vous choisissez Database authentication (Authentification de la base de données), vous devez fournir un nom d’utilisateur de base de données et un mot de passe valides dans les zones de texte User name (Nom d’utilisateur) et Password (Mot de passe). La longueur maximale des noms d’utilisateur est de 30 caractères.

Remarque :

En dehors d’ArcGIS, vous pouvez créer dans Microsoft SQL Server des noms d’utilisateurs qui contiennent des caractères spéciaux. Délimitez ces noms d’utilisateurs lorsque vous les utilisez. ArcGIS ajoute le délimiteur automatiquement lorsqu’il est transmis à SQL Server. Vous n’avez pas besoin d’inclure de délimiteur avec le nom de l’utilisateur. Par exemple, si votre nom d’utilisateur est map.user, saisissez map.user, et non "map.user" dans la zone de texte User name (Nom d’utilisateur). Pour en savoir plus sur la délimitation des identifiants, consultez votre documentation SQL Server.

Décochez la case Enregistrer le nom d'utilisateur et le mot de passe si vous préférez ne pas enregistrer les informations de connexion avec la connexion. Cela peut vous aider à sécuriser la base de données. Toutefois, si vous procédez ainsi, vous serez invité à fournir un nom d’utilisateur et un mot de passe à chaque connexion. Notez également que l’option Save user name and password (Enregistrer le nom d’utilisateur et le mot de passe) doit être activée si vous utilisez le fichier de connexion pour fournir aux services ArcGIS l’accès à la base de données ou à la géodatabase, ou si vous souhaitez utiliser la fonction de recherche de la fenêtre Catalog (Catalogue) pour localiser les données accessibles via ce fichier de connexion.

Authentification du système d’exploitation

Si vous cliquez sur Operating system authentication (Authentification du système d’exploitation), vous n’avez pas besoin d’entrer un nom d’utilisateur et un mot de passe : la connexion est établie avec le nom de connexion et le mot de passe utilisés pour ouvrir une session dans le système d’exploitation. Si la connexion utilisée pour le système d’exploitation n’est pas une connexion de base de données valide, la connexion échoue. ArcGIS prend désormais en charge l’authentification du système d’exploitation lors de la connexion à Microsoft SQL Server, à Oracle et à IBM Db2.

Remarque :

Lorsque vous utilisez l’authentification du système d’exploitation dans SQL Server, l’identifiant de connexion au système d’exploitation est apparié à un utilisateur de base de données. Lorsque vous utilisez l’authentification du système d’exploitation dans Oracle, l’identifiant de connexion au système d’exploitation est préfixé par une chaîne os_authent_prefix (par défaut, OPS$) et stocké dans la table USERNAME de la base de données. Le nombre maximal de caractères autorisés pour le nom d’utilisateur lors de la connexion à la géodatabase est de 30. Dans ces cas précis, ArcGIS entoure votre nom d’utilisateur de guillemets pour le transmettre à la base de données. Ces guillemets sont compris dans le nombre total de 30 caractères.

Options Azure Active Directory

Lorsque vous vous connectez à Azure SQL Database ou SQL Managed Instance, vous pouvez utiliser l’une des options d’authentification Azure Active Directory suivantes :

  • Azure Active Directory - Authentification universelle avec MFA (authentification multifacteur) : lorsque vous vous connectez avec l’option Azure Active Directory - Universal with MFA (Azure Active Directory - Authentification universelle avec MFA) dans la boîte de dialogue de connexion à une base de données, vous devez fournir un nom d’utilisateur Azure Active Directory, puis un code vous est envoyé dans un message texte, un e-mail ou un appareil MFA pour finaliser le processus d’authentification. Aucun mot de passe n’est requis dans la boîte de dialogue de connexion à une base de données. En fonction de la configuration de vos protocoles de réseau et d’authentification, vous serez également en mesure d’utiliser la numérisation d’une empreinte digitale à des fins d’authentification.

    Si vous avez l’intention d’inscrire cette connexion à une base de données auprès d’un site ArcGIS Server, vous devez enregistrer le nom d’utilisateur avec la connexion à la base de données.

    Remarque :

    Même si vous choisissez l’option permettant d’enregistrer le nom d’utilisateur, si vous partagez le fichier de connexion à une base de données (.sde) avec d’autres utilisateurs, la connexion sera établie à l’aide du compte de connexion de l’utilisateur concerné, au lieu du compte de connexion que vous avez enregistré dans le fichier de connexion. Si vous avez l’intention d’inscrire le fichier de connexion auprès d’un site ArcGIS Server, le nom d’utilisateur enregistré et les identifiants de connexion réseau utilisés pour le compte ArcGIS Server doivent se trouver dans le même domaine de réseau.

  • Azure Active Directory - Mot de passe : lorsque vous vous connectez avec l’option Azure Active Directory - Password (Azure Active Directory - Mot de passe) dans la boîte de dialogue de connexion à une base de données, vous devez fournir un nom d’utilisateur Azure Active Directory et un mot de passe valides dans les zones de texte User name (Nom d’utilisateur) et Password (Mot de passe), respectivement. La longueur maximale des noms d’utilisateur est de 30 caractères.

    Si vous avez l’intention d’inscrire cette connexion à une base de données auprès d’un site ArcGIS Server, vous devez enregistrer le nom d’utilisateur et le mot de passe avec la connexion à la base de données.

Plateforme et propriétés de base de données

La valeur que vous choisissez dans la liste déroulante Database Platform (Plateforme de la base de données) indique le type de base de données auquel vous allez vous connecter. Les éléments disponibles dans la boîte de dialogue, et donc les informations nécessaires à l'établissement de la connexion, dépendent du type de plateforme de la base de données que vous choisissez.

Les sections suivantes indiquent quand choisir chacune des plateformes de base de données prises en charge et quelles informations complémentaires saisir pour établir la connexion.

Dameng

Exemple de connexion à Dameng

Sélectionnez Dameng dans la liste déroulante Database Platform (Plateforme de base de données) pour vous connecter à une base de données Dameng.

Lorsque vous vous connectez à Dameng, indiquez le nom du serveur sur lequel Dameng est installé dans la zone de texte Data source (Source de données).

Utilisez l’option Database authentication (Authentification de la base de données) et indiquez un nom d’utilisateur et un mot de passe valides pour la connexion. L'authentification du système d'exploitation n'est pas prise en charge.

Db2

Exemple de connexion Db2 qui fait appel à une base de données cataloguée

Sélectionnez DB2 dans la liste déroulante Database Platform (Plateforme de la base de données) pour vous connecter à une base de données ou à une géodatabase IBM Db2 dans une base de données Db2 sur un serveur Linux, UNIX ou Windows.

Lorsque vous vous connectez à Db2, vous devez fournir le nom de la base de données Db2 cataloguée dans la zone de texte Data source (Source de données). Ou, si la base de données n'est pas cataloguée, vous pouvez utiliser la syntaxe suivante pour vous connecter :

HostName=<hôte>;Port=<numéro de port>;Database=<nom de la base de données>;

Indiquez les informations associées à votre site. Par exemple, si votre base de données Db2 est sur le serveur cube, si elle utilise le port SGBD 50000, et si le nom de la base de données est spdata, la chaîne de connexion est la suivante :

HostName=cube;Port=50000;Database=spdata;

Ce type de chaîne de connexion est connu comme une connexion sans nom de source de données.

Sélectionnez Database authentication (Authentification de la base de données) et indiquez un nom d’utilisateur et un mot de passe valides ou choisissez de vous connecter via l’option Operating system authentication (Authentification du système d’exploitation).

Oracle

Exemple de connexion Oracle qui utilise une chaîne Easy Connect d'Oracle

Sélectionnez Oracle dans la liste déroulante Database Platform (Plateforme de la base de données) pour vous connecter à une base de données Oracle, ou connectez-vous directement à une géodatabase dans une base de données Oracle.

Lorsque vous vous connectez à Oracle, indiquez le nom TNS Oracle dans la zone de texte Instance ou indiquez une des chaînes Easy Connect Oracle suivantes :

  • Nom du serveur Oracle/nom ou ID du service Oracle

    Par exemple, si Oracle est installé sur myserver et que myosvc est le nom du service Oracle, saisissez la syntaxe suivante :

    myserver/myosvc

  • Nom du serveur Oracle : numéro de port Oracle/nom ou ID du service Oracle

    Dans cet exemple, Oracle est installé sur myserver, écoute sur le port 60000 et myoservice est le nom du service Oracle :

    myserver:60000/myoservice
  • Adresse URL du serveur Oracle

    L'URL de l'instance illustrée dans le dernier exemple serait la suivante :

    //myserver:60000/myoservice
  • Nom du serveur Oracle (vous pouvez l’utiliser si le processus d’écoute Oracle sur le serveur est configuré pour pointer sur une instance par défaut.)
  • Adresse IP du serveur Oracle/nom ou ID du service Oracle

    Par exemple, si l’adresse du serveur est 10:10:10:10 et que le nom du service Oracle est orasvc, saisissez 10:10:10:10/orasvc.

    Placez les adresses IPV6 entre crochets, comme suit : [4000:vu5:0:0:f666:h191:77f5:i2rs]/orasvc.

  • Adresse IP du serveur Oracle : numéro de port Oracle/nom ou ID du service Oracle

    Dans cet exemple, l’adresse IP est 10:20:30:40, le port est 59999 et le service Oracle est myomy1 : 10:20:30:40:59999/myomy1.

    Une adresse IPV6 pour les mêmes port et service aurait l'aspect suivant : [6543:eo4:0:1:f587:l249:12f9:w3ud]:59999/myomy110:20:30:40:59999/myomy1.

Vérifiez que votre instance Oracle est configurée de façon à autoriser Easy Connect. Si le client Oracle complet est installé, mais que vous souhaitez utiliser la syntaxe Easy Connect pour vous connecter, veillez à ce que le fichier sqlnet.ora sur le client soit configuré de façon à autoriser l’utilisation d’Easy Connect et à ce que le serveur Oracle soit configuré pour autoriser la syntaxe Easy Connect. Notez également que si votre instance Oracle n’écoute pas sur le numéro de port Oracle par défaut, vous devez utiliser la syntaxe de connexion incluant le numéro de port.

Sélectionnez Database authentication (Authentification de la base de données) et indiquez un nom d’utilisateur et un mot de passe valides ou choisissez de vous connecter via l’option Operating system authentication (Authentification du système d’exploitation).

PostgreSQL

Exemple de connexion à de données PostgreSQL

Sélectionnez PostgreSQL dans la liste déroulante Database Platform (Plateforme de la base de données) pour vous connecter à une base de données PostgreSQL, à une instance du service de base de données PostgreSQL prise en charge ou à une géodatabase de l’une ou de l’autre.

Lorsque vous vous connectez à PostgreSQL

L’instance est le nom ou l’adresse IP du serveur où est installé PostgreSQL. Par exemple, si la grappe de bases de données PostgreSQL se trouve sur le serveur ficus, entrez ficus dans la zone de texte Instance. Si vous spécifiez une adresse IPV6, placez-la entre crochets. Par exemple, si l'adresse IPV6 du serveur est 1111:aa1:0:1:f111:a222:33f3:b4bb, saisissez [1111:aa1:0:1:f111:a222:33f3:b4bb] dans la zone de texte Instance.

Pour une instance de base de données en tant que service PostgreSQL ou une géodatabase dans l’un de ces services, spécifiez l’URL de l’instance cloud. Par exemple, pour une instance Microsoft Azure Database for PostgreSQL, l’URL est au format pgazure.postgres.database.azure.com.

Si la grappe de bases de données PostgreSQL écoute sur un port autre que le port par défaut (5432), incluez le numéro de port dans l’instance. Par exemple, si PostgreSQL est installé sur le serveur mamabear et qu’il écoute sur le port 49200, entrez mamabear,49200 dans la zone de texte Instance.

Sélectionnez l’option Database authentication (Authentification de la base de données) et indiquez un nom d’utilisateur et un mot de passe valides pour la connexion.

La base de données est le nom de la base de données spécifique de la grappe de bases de données PostgreSQL à laquelle vous souhaitez vous connecter. Vous pouvez saisir le nom de la base de données dans la zone de texte Base de données ou le sélectionner dans la liste déroulante. Le nom de la base de données est limité à 31 caractères.

SAP HANA

Exemple de connexion à une base de données SAP HANA

Sélectionnez SAP HANA dans la liste déroulante Database Platform (Plateforme de la base de données) pour vous connecter à une base de données SAP HANA.

Spécifiez un nom à la source de données ODBC dans la zone de texte Source de données.

Sélectionnez l’option Database authentication (Authentification de la base de données) et indiquez un nom d’utilisateur et un mot de passe valides pour la connexion. L'authentification du système d'exploitation n'est pas prise en charge.

SQL Server

Exemple de connexion à une base de données sur une instance nommée de SQL Server à l'aide de l'authentification de la base de données

Sélectionnez SQL Server dans la liste déroulante Database Platform (Plateforme de la base de données) pour vous connecter à une base de données dans Microsoft SQL Server, à une instance du service de base de données SQL Server ou à une géodatabase de l’une d’elles.

Lorsque vous vous connectez, vous devez préciser une instance et une base de données.

L’instance est le nom de l’instance SQL Server ou une instance du service de base de données. Par exemple, si vous possédez une instance Microsoft Azure SQL Database nommée cloudy4u.database.windows.net, saisissez cloudy4u.database.windows.net dans la zone de texte Instance. Si vous utilisez une instance SQL Server nommée terra\gis, entrez terra\gis dans la zone de texte Instance.

Si vous utilisez une instance SQL Server par défaut, vous pouvez spécifier le nom de l’instance ou l’adresse IP du serveur dans la zone de texte Instance. Si vous spécifiez une adresse IPV6, placez-la entre crochets. Par exemple, si l'adresse IPV6 du serveur est 2000:ab1:0:2:f333:c432:55f6:d7zz,, saisissez [2000:ab1:0:2:f333:c432:55f6:d7zz] dans la zone de texte Instance.

Si la base de données écoute sur un port autre que le port par défaut (1433), incluez le numéro de port dans l'instance. Par exemple, si l’instance SQL ServerSQL Server est basset\spatial et qu’elle écoute sur le port 61000, entrez basset\spatial,61000 dans la zone de texte Instance.

Si votre instance SQL Server utilise des clusters de basculement, vous pouvez ajouter des conditions à la chaîne d’instance pour bénéficier de l’instance redondante.

Vous pouvez ajouter des conditions supplémentaires au nom d’instance pour demander des connexions chiffrées à l’instance SQL Server.

Choisissez le type d’authentification adapté à la base de données à laquelle vous vous connectez.

La base de données est le nom de la base de données spécifique sur l’instance SQL Server à laquelle vous souhaitez vous connecter. Vous pouvez saisir le nom de la base de données dans la zone de texte Base de données ou le sélectionner dans la liste déroulante. Lors de la connexion à une base de données en tant que service, vous devez saisir le nom dans la zone de texte Database (Base de données).

Le nom de la base de données est facultatif lorsque vous vous connectez à une instance SQL Server, mais uniquement si vous souhaitez vous connecter à la base de données attribuée en tant que base de données par défaut dans l’instance SQL Server. Pour se connecter à une base de données en tant que service, le nom de la base de données est obligatoire.

Teradata Vantage

Exemple de connexion à Teradata qui utilise un nom de source de données ODBC

Sélectionnez Teradata dans la liste déroulante Database Platform (Plateforme de base de données) pour vous connecter à une base de données dans Teradata Vantage.

Lorsque vous vous connectez, indiquez le nom de la source de données ODBC dans la zone de texte Data Source (Source de données). Si vous n’avez pas configuré de nom de source de données ODBC, vous pouvez indiquer l’adresse IP du serveur Teradata au format dbcName=<adresse IP>. Par exemple, si le serveur a une adresse IPV4 correspondant à 200.30.200.10, tapez dbcName=200.30.200.10. Si le serveur a une adresse IPV6, indiquez-la entre crochets. Par exemple, pour un serveur dont l'adresse IPV6 est 3020:12z3:y4xw:5099:0:v678:u111:ts22, tapez dbcName=[3020:12z3:y4xw:5099:0:v678:u111:ts22].

Sélectionnez l’option Database authentification (Authentification de la base de données) et indiquez un nom d’utilisateur et un mot de passe valides. L'authentification du système d'exploitation n'est pas prise en charge.