Reclassification (3D Analyst)

Disponible avec une licence Spatial Analyst.

Disponible avec une licence 3D Analyst.

Résumé

Reclasse (ou modifie) les valeurs d'un raster.

Utilisation

  • Si une plage de valeurs doit être reclassifiée, les plages ne doivent pas se superposer, sauf au niveau de la limite de deux plages en entrée. En cas de superposition, la limite supérieure de la plage en entrée la plus basse est inclusive et la limite inférieure de la plage en entrée la plus élevée est exclusive.

    Par exemple, si deux plages sont définies, par exemple pour reclassifier les valeurs 1 à 5 en 100 et les valeurs 5 à 100 en 200, une valeur en entrée inférieure ou égale à 5 se verra attribuer la valeur 100 dans la sortie, et une valeur en entrée qui est supérieure à 5 (par exemple 5,01) se verra attribuée la valeur 200.

  • Dans la boîte de dialogue de l’outil, l’option Classer ou Unique dans le paramètre Reclassification vous permet de générer une table de classification basée sur les valeurs du raster en entrée. L’option Classer ouvre une boîte de dialogue et vous permet de spécifier une méthode parmi les méthodes de classification des données ainsi que plusieurs classes. L’option Unique renseigne la table de classification avec les valeurs uniques issues du jeu de données en entrée.

  • Il est recommandé de calculer les statistiques sur un jeu de données mosaïque avant de reclasser les données.

  • La boîte de dialogue de l’outil permet de stocker la table de classification en vue d’une utilisation ultérieure à l’aide de l’option Enregistrer. Vous pouvez enregistrer la table de classification dans un format de table relationnelle quelconque. Utilisez l’option Load (Charger) pour recharger les tables de classification créées précédemment avec le bouton Save (Enregistrer).

  • Il est recommandé de charger uniquement les tables enregistrées via l’outil Reclassification. Le format de la table est spécifique et doit contenir les champs FROM, TO, OUT et MAPPING.

  • Si le raster en entrée contient une table attributaire, elle servira à créer la table de reclassification initiale. Si le raster en entrée ne possède pas de table attributaire, vous pouvez exécuter l’outil Créer la table attributaire d’un raster de la boîte d’outils Gestion des données pour en créer une avant de saisir le raster en entrée dans l’outil Reclassification. Sinon, lorsque vous saisissez le raster, une table de reclassification est créée en appliquant tout d’abord des paramètres d’environnement de géotraitement Étendue et Taille de cellule et en numérisant le raster.

    Lorsque le raster en entrée est une couche de la fenêtre Contents (Contenu), la table de reclassification par défaut importe les valeurs uniques ou les valeurs de borne classées telles que spécifiées par la symbologie de couche. Les paramètres d’environnement de géotraitement actuels sont ignorés lors de l’importation de ces valeurs. Sinon, la table de reclassification doit être saisie manuellement ou générée à l’aide des options de classification ou de valeurs uniques.

  • Une fois que la table de classification de la reclassification a été modifiée, elle n’est pas mise à jour si un nouveau raster en entrée est sélectionné. Si la reclassification n'est pas adaptée au nouveau raster, procédez comme suit pour réinitialiser une nouvelle reclassification :

    • Supprimez tous les enregistrements de classification à l'aide de l'option de suppression et ajoutez manuellement les nouvelles valeurs.
    • Sélectionnez les options de classification ou de valeurs uniques pour générer une nouvelle reclassification.
  • Lorsque vous utilisez l'outil Reclassification dans le cadre d'un modèle

    • Si l'entrée de l'outil correspond à des données dérivées d'un outil qui n'a pas encore été exécuté, le paramètre de classification de l'outil Reclassification sera vide jusqu'à ce que l'outil précédent soit exécuté et le modèle validé. Pour éviter cette situation, exécutez toujours les outils précédents avant de connecter leurs variables en sortie en tant qu'entrée de l'outil Reclassification. Vous pouvez aussi créer une table de reclassification personnalisée en ajoutant des entrées.
    • Si vous exposez la table de reclassification en tant que paramètre de modèle, le champ de reclassement doit être exposé en tant que variable. Il n'est toutefois pas nécessaire de la définir comme paramètre de modèle. Si le champ n'est pas exposé en tant que variable, les boutons Valeurs uniques et Classer seront désactivés dans la boîte de dialogue de l'outil du modèle.
  • Par défaut, cet outil tire parti des processeurs à plusieurs cœurs. Le nombre maximal de cœurs pouvant être utilisés s’élève à quatre.

    Pour utiliser moins de cœurs, utilisez le paramètre d’environnement Facteur de traitement parallèle.

Paramètres

ÉtiquetteExplicationType de données
Raster en entrée

Raster en entrée à reclasser.

Raster Layer
Champ de reclassement

Champ permettant d'identifier les valeurs à reclasser.

Field
Reclassification

Table de reclassification définissant la méthode de reclassification des valeurs. L'utilisation de la table et de ses options est décrite ci-après :

  • Les valeurs du raster en entrée peuvent être classées par plages de valeurs ou valeurs individuelles. La table sera affichée avec les valeurs Start (Départ) et End (Fin) ou des valeurs uniques, respectivement. Si l'entrée est une couche dans la Table des matières, elle importera les valeurs uniques ou les bornes classées de la symbologie.
  • Spécifiez la valeur Nouveau qui sera attribuée dans le raster en sortie. Seules les valeurs entières sont prises en charge.
  • Utilisez les options Classify (Classer) ou Unique pour générer une table de classification basée sur les valeurs du raster en entrée. L’option Classer ouvre une boîte de dialogue et vous permet de spécifier une méthode parmi les méthodes de classification des données ainsi que plusieurs classes. L’option Unique renseigne la table de classification avec les valeurs uniques issues du jeu de données en entrée.
  • L'option Inverser les nouvelles valeurs réorganise la liste des nouvelles valeurs (par exemple 1,2,3 devient 3,2,1).
  • Pour modifier la table, vous pouvez saisir de nouvelles entrées dans les cellules vides de la table, puis appuyer sur la touche Entrée. La nouvelle entrée est alors validée et une ligne vide est créée pour saisir une autre entrée ultérieurement. Vous pouvez supprimer des lignes en les sélectionnant puis en appuyant sur la touche Suppr.
  • Utilisez les options de chargement et d'enregistrement pour enregistrer une classification et l'appliquer ultérieurement à d'autres données en entrée ou pour répéter rapidement une analyse.
Remap
Raster en sortie

Raster en sortie reclassé.

La sortie est toujours un nombre entier.

Raster Dataset
Remplacer les valeurs manquantes par NoData
(Facultatif)

Indique si les valeurs manquantes dans la table de reclassement conservent leur valeur ou si elles sont appariées à NoData.

  • Désactivée - Signifie que si un quelconque emplacement de cellule dans le raster en entrée contient une valeur qui n'est pas présente ou qui n'est pas reclassée dans une table de classification, la valeur ne peut pas être modifiée et elle doit être enregistrée pour cet emplacement dans le raster en sortie. Il s’agit de l’option par défaut.
  • Activée - Signifie que si un quelconque emplacement de cellule dans le raster en entrée contient une valeur qui n'est pas présente ou qui n'est pas reclassée dans une table de classification, la valeur sera reclassée en NoData pour cet emplacement dans le raster en sortie.
Boolean

arcpy.ddd.Reclassify(in_raster, reclass_field, remap, out_raster, {missing_values})
NomExplicationType de données
in_raster

Raster en entrée à reclasser.

Raster Layer
reclass_field

Champ permettant d'identifier les valeurs à reclasser.

Field
remap

Liste de reclassification qui définit la méthode de reclassification des valeurs.

Elle se compose de trois composants : la valeur de début, la valeur de fin et la nouvelle valeur. Chaque ligne de la liste de reclassification est séparée par un point-virgule, et les trois composants sont séparés par des espaces. Par exemple

"0 5 1;5.01 7.5 2;7.5 10 3"

Remap
out_raster

Raster en sortie reclassé.

La sortie est toujours un nombre entier.

Raster Dataset
missing_values
(Facultatif)

Indique si les valeurs manquantes dans la table de reclassement conservent leur valeur ou si elles sont appariées à NoData.

  • DATASignifie que si un quelconque emplacement de cellule dans le raster en entrée contient une valeur qui n'est pas présente ou qui n'est pas reclassée dans une table de classification, la valeur ne peut pas être modifiée et elle doit être enregistrée pour cet emplacement dans le raster en sortie. Il s’agit de l’option par défaut.
  • NODATASignifie que si un quelconque emplacement de cellule dans le raster en entrée contient une valeur qui n'est pas présente ou qui n'est pas reclassée dans une table de classification, la valeur sera reclassée en NoData pour cet emplacement dans le raster en sortie.
Boolean

Exemple de code

1er exemple d'utilisation de l'outil Reclassification (fenêtre Python)

L'exemple suivant indique comment reclasser un raster dans sept classes.

import arcpy
from arcpy import env  
env.workspace = "C:/sapyexamples/data"
arcpy.Reclassify_3d("C:/data/landuse", "VALUE", 
                    "1 9;2 8;3 1;4 6;5 3;6 2;7 1",
                    "C:/output/outremap","DATA")
2è exemple d'utilisation de l'outil Reclassification (script autonome)

Cet exemple reclasse le raster en entrée selon les valeurs d'un champ de type chaîne.

# Name: Reclassify_3d_Ex_02.py
# Description: Reclassifies the values in a raster.
# Requirements: 3D Analyst Extension

# Import system modules
import arcpy
from arcpy import env

# Set environment settings
env.workspace = "C:/data"

# Set local variables
inRaster = "landuse"
field = "VALUE"
remapString = "1 9;2 8;3 1;4 6;5 3;6 2;7 1"
outRaster = "C:/output/reclass3d"

# Execute Reclassify
arcpy.Reclassify_3d(inRaster, field, remapString, outRaster, "DATA")

Rubriques connexes