Intersection deux par deux (Analyse)

Résumé

Calcule une intersection deux par deux des entités en entrée. Les entités ou les portions des entités superposées entre les couches d’entités en entrée ou classes d’entités sont écrites dans la classe d’entités en sortie. L’intersection deux par deux désigne la sélection d’une entité dans la première entrée, puis son intersection avec les entités de la seconde entrée auxquelles elle est superposée.

Un outil alternatif est disponible pour les opérations d’intersection. Reportez-vous à la documentation de l’outil Intersect (Intersection) pour plus de détails.

L’outil Pairwise Intersect (Intersection deux par deux) est similaire à l’outil Intersect (Intersection) dans le sens où les intersections géométriques sont calculées, mais il est différent dans le sens où les intersections sont calculées sur des paires d’entités et non sur toutes les combinaisons d’entités.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement de l'outil Intersection deux par deux

Illustration

Illustration de l’outil Pairwise Intersect (Intersection deux par deux)

Utilisation

  • Seules deux classes d'entités en entrée sont prises en charge.

  • La valeur du paramètre Input Features (Entités en entrée) doit être des entités simples, de type point, multi-points, ligne ou polygone. Elles ne peuvent pas correspondre à des entités complexes telles que les entités annotation, les entités cotation ou les entités de réseau.

  • Contrairement à l'outil Intersection, les classements ne sont pas pris en charge.

  • Par défaut, les entités de courbe de l’entrée seront densifiées dans la sortie. Pour prendre en charge les courbes dans la sortie, utilisez l’environnement Maintain Curve Segments (Conserver les segments de courbe).

  • Cet outil s'appuie sur les entités en entrée qui possèdent un index spatial. Utilisez l’outil Ajouter un index spatial pour créer un index (en particulier pour les shapefiles) ou pour régénérer un index existant si vous doutez de son exactitude.

  • Lorsque vos entités en entrée possèdent des valeurs m ou z, seules les valeurs m et z de la première classe d’entités seront transférées vers les entités en sortie. Si la première classe d’entités ne contient pas de valeurs m ou z, la sortie ne comportera ni valeurs m, ni valeurs z.

  • La référence spatiale de la classe d’entités en sortie demeure celle de la première classe d’entités dans le paramètre Input Features (Entités en entrée). Pour plus d’informations, consultez Référence spatiale et géotraitement.

  • Cet outil respecte l’environnement Facteur de traitement parallèle. Si l'environnement n'est pas défini (valeur par défaut) ou s'il est défini sur 100, le traitement parallèle complet est activé et l'outil tente de répartir les tâches parmi tous les cœurs logiques de la machine. Si vous définissez l'environnement sur 0, le traitement parallèle est désactivé. Si vous spécifiez un facteur compris entre 1 et 99, l’outil identifie le pourcentage de cœurs logiques à utiliser en appliquant la formule (Facteur de traitement parallèle / 100 * Cœurs logiques) arrondie à l’entier supérieur le plus proche. Si le résultat de cette formule est 0 ou 1, le traitement parallèle n'est pas activé.

Paramètres

ÉtiquetteExplicationType de données
Entités en entrée

Les couches ou classes d'entités en entrée à intersecter. Seulement deux entrées sont autorisées.

Value Table
Classe d’entités en sortie

Classe d'entités en sortie.

Feature Class
Attributs de jointure
(Facultatif)

Spécifie les attributs des entités en entrée qui sont transférés vers la classe d’entités en sortie.

  • Tous les attributs — Tous les attributs provenant des entités en entrée sont transférés vers la classe d'entités en sortie. Il s’agit de l’option par défaut.
  • Tous les attributs à l'exception des identifiants d'entités — Tous les attributs issus des entités en entrée à l'exception du champ FID sont transférés dans la classe d'entités en sortie.
  • Identifiants d'entités uniquement — Seul le champ FID des entités en entrée est transféré vers la classe d'entités en sortie.
String
Tolérance XY
(Facultatif)

Distance minimum séparant toutes les coordonnées d'entité (nœuds et sommets), ainsi que la distance de déplacement possible d'une coordonnée sur l'axe X ou Y (ou les deux).

Attention :

Modifier la valeur de ce paramètre peut provoquer des erreurs ou des résultats inattendus. Il est recommandé de ne pas modifier ce paramètre. Ce paramètre n’est plus affiché dans la boîte de dialogue de l’outil. Par défaut, la propriété tolérance x,y de référence spatiale de la classe d'entités en entrée est utilisée.

Linear Unit
Type en sortie
(Facultatif)

Spécifie le type d’intersection à renvoyer.

  • identique à l'entrée — Les intersections retournées présentent le même type de géométrie que les entités en entrée ayant la géométrie de cote la plus basse. Si toutes les entrées sont de type polygone, la classe d'entités en sortie contient des polygones. Si une ou plusieurs données en entrée sont de type ligne et qu'aucune n'est de type point, les données en sortie sont des lignes. Si une ou plusieurs des données en entrée sont de type point, la classe d'entités en sortie contient des points. Il s’agit de l’option par défaut.
  • Ligne — Les intersections renvoyées sont de type ligne. Option valide uniquement si aucune entrée n'est de type point.
  • Point — Les intersections renvoyées sont de type point. Si les entrées sont de type ligne ou polygone, la sortie est une classe d'entités multi-points.
String

arcpy.analysis.PairwiseIntersect(in_features, out_feature_class, {join_attributes}, {cluster_tolerance}, {output_type})
NomExplicationType de données
in_features
[in_features,...]

Les couches ou classes d'entités en entrée à intersecter. Seulement deux entrées sont autorisées.

Value Table
out_feature_class

Classe d'entités en sortie.

Feature Class
join_attributes
(Facultatif)

Spécifie les attributs des entités en entrée qui sont transférés vers la classe d’entités en sortie.

  • ALLTous les attributs provenant des entités en entrée sont transférés vers la classe d'entités en sortie. Il s’agit de l’option par défaut.
  • NO_FIDTous les attributs issus des entités en entrée à l'exception du champ FID sont transférés dans la classe d'entités en sortie.
  • ONLY_FIDSeul le champ FID des entités en entrée est transféré vers la classe d'entités en sortie.
String
cluster_tolerance
(Facultatif)

Distance minimum séparant toutes les coordonnées d'entité (nœuds et sommets), ainsi que la distance de déplacement possible d'une coordonnée sur l'axe X ou Y (ou les deux).

Attention :

Modifier la valeur de ce paramètre peut provoquer des erreurs ou des résultats inattendus. Il est recommandé de ne pas modifier ce paramètre. Ce paramètre n’est plus affiché dans la boîte de dialogue de l’outil. Par défaut, la propriété tolérance x,y de référence spatiale de la classe d'entités en entrée est utilisée.

Linear Unit
output_type
(Facultatif)

Spécifie le type d’intersection à renvoyer.

  • INPUTLes intersections retournées présentent le même type de géométrie que les entités en entrée ayant la géométrie de cote la plus basse. Si toutes les entrées sont de type polygone, la classe d'entités en sortie contient des polygones. Si une ou plusieurs données en entrée sont de type ligne et qu'aucune n'est de type point, les données en sortie sont des lignes. Si une ou plusieurs des données en entrée sont de type point, la classe d'entités en sortie contient des points. Il s’agit de l’option par défaut.
  • LINELes intersections renvoyées sont de type ligne. Option valide uniquement si aucune entrée n'est de type point.
  • POINTLes intersections renvoyées sont de type point. Si les entrées sont de type ligne ou polygone, la sortie est une classe d'entités multi-points.
String

Exemple de code

Exemple 1 d'utilisation de l'outil PairwiseIntersect (fenêtre Python)

Le script de fenêtre Python ci-dessous illustre l’utilisation de la fonction PairwiseIntersect en mode immédiat :

import arcpy
arcpy.env.workspace = "C:/data/RedRiver_basin.gdb"
arcpy.PairwiseIntersect_analysis(["vegetation_stands", "road_buffer200m", "water_buffer100"], 
                                 "mysites", "ALL")
Exemple 2 d'utilisation de l'outil PairwiseIntersect (script autonome)

Identification du type de végétation traversé par les rivières.

# Name: StreamsInVegetationIntersect.py
# Purpose: Determine the vegetation type streams are traveling through.
# Import system modules
import arcpy
# Set the workspace (to avoid having to type in the full path to the data every time)
arcpy.env.workspace = "c:/data/data.gdb"    
# Process: Find all streams in each vegetation type
inFeatures = ["vegetation", "streams"]
intersectOutput = "streams_in_vegtype"
arcpy.PairwiseIntersect_analysis(inFeatures, intersectOutput)

Informations de licence

  • Basic: Oui
  • Standard: Oui
  • Advanced: Oui

Rubriques connexes