Table vers table (Conversion)

Résumé

Exporte les lignes d’une table, d’une vue tabulaire, d’une couche d’entités, d’une classe d’entités ou d’un raster avec une table attributaire dans une nouvelle géodatabase, une table .csv, .txt ou .dbf.

Utilisation

  • Cet outil prend en charge les formats tabulaires suivants en entrée :

    • Géodatabase
    • dBASE (.dbf)
    • Valeurs séparées par des virgules (.csv ou .txt)
    • Feuilles de calcul Microsoft Excel (.xls ou .xlsx)
    • Vues tabulaires en mémoire

    Dans le cas d'une entrée de fichier (.csv ou .txt), la première ligne du fichier en entrée est utilisée comme nom des champs de la table en sortie. Les noms de champ ne peuvent pas contenir d'espaces ou de caractères spéciaux (tels que $ ou *). Vous recevrez une erreur si la première ligne du fichier en entrée contient des espaces ou des caractères spéciaux.

  • Tous les champs du jeu de données en sortie et leur contenu peuvent être gérés à l'aide du contrôle Appariement des champs.

    • Pour modifier l’ordre des champs, sélectionnez un nom de champ et faites-le glisser jusqu’à l’emplacement souhaité.
    • Le type de données par défaut d’un champ en sortie est identique au type de données du premier champ en entrée (du même nom) qu’il rencontre. Vous pouvez à tout moment changer manuellement le type de données pour tout autre type de données valide.
    • Les règles de combinaison suivantes sont disponibles : premier, dernier, joindre, somme, moyenne, médiane, mode, minimum, maximum, écart type, et total.
    • Lorsque vous utilisez la règle de combinaison Join (Joindre), vous pouvez spécifier un délimiteur (espace, virgule, point, tiret, etc.). Pour utiliser un espace, vérifiez que le pointeur de votre souris se trouve au début de la zone de saisie et appuyez une fois sur la barre d'espacement.
    • Vous pouvez spécifier les positions de début et de fin des champs de texte à l'aide de l'option de format.
    • N’exécutez pas d’écart type sur une entrée unique car les valeurs ne peuvent pas être divisées par zéro. L'écart type n'est pas une option valide pour les entrées uniques.

    En savoir plus sur l'appariement de champs dans les scripts

  • Lors de la conversion de données de géodatabase comportant des sous-types ou domaines en table dBASE, les codes de domaine et de sous-type, ainsi que les descriptions, peuvent être inclus dans la sortie. Utilisez l'environnement de géotraitement Transfert des descriptions de domaine de champ pour contrôler ce comportement. Par défaut, seuls les codes de domaine et de sous-type sont inclus dans la sortie, mais pas les descriptions.

    Remarque :

    La conversion en table dBASE (.dbf) avec des descriptions de sous-type et de domaine peut prendre plus de temps (performances moindres) que sans les descriptions. Si vous ne devez pas inclure les descriptions de sous-type et de domaine dans votre table dBASE (.dbf), nous vous conseillons d'utiliser le comportement non sélectionné par défaut (False ou NOT_TRANSFER_DOMAINS dans le script) de l'environnement Transfert des descriptions de domaine de champ afin d'optimiser les performances.

Paramètres

ÉtiquetteExplicationType de données
Enregistrements en entrée

Table en entrée à exporter dans une nouvelle table.

Table View; Raster Layer
Emplacement en sortie

Destination pour l'enregistrement de la table en sortie.

Workspace
Nom en sortie

Le nom de la table en sortie.

Si l’emplacement en sortie est un dossier, précisez une extension, telle que .csv, .txt ou .dbf, pour exporter la table dans ce format. Si l’emplacement en sortie est une géodatabase, ne précisez pas d’extension.

String
Expression
(Facultatif)

Expression SQL permettant de sélectionner un sous-ensemble d'enregistrements.

SQL Expression
Appariement des champs
(Facultatif)

Détermine quels champs attributaires se trouveront en sortie. Par défaut, tous les champs des entrées seront inclus.

Il est possible d’ajouter, de supprimer, de renommer, de réorganiser les champs, ainsi que de modifier leurs propriétés.

Les règles de combinaison permettent de spécifier la manière dont les valeurs de deux champs en entrée ou plus sont combinées ou fusionnées en une seule valeur en sortie. Plusieurs règles de combinaison permettent de déterminer de quelle manière sont renseignées les valeurs du champ en sortie.

  • Premier : utilisez la première valeur des champs en entrée.
  • Dernier : utilisez la dernière valeur des champs en entrée.
  • Joindre : concaténez (joignez) les valeurs des champs en entrée.
  • Somme : calculez le total des valeurs des champs en entrée.
  • Moyenne : calculez la moyenne des valeurs des champs en entrée.
  • Médiane : calculez la valeur médiane (milieu) des valeurs des champs en entrée.
  • Mode – Utilisez la valeur avec la plus haute fréquence.
  • Min. : utilisez la valeur minimale de toutes les valeurs des champs en entrée.
  • Max. : utilisez la valeur maximale de toutes les valeurs des champs en entrée.
  • Écart type : utilisez la méthode de classification par écart type sur les valeurs de tous les champs en entrée.
  • Total – Recherchez le nombre d'enregistrements inclus dans le calcul.

Field Mappings
Mot-clé de configuration
(Facultatif)

Spécifie les paramètres de stockage par défaut (configuration) des géodatabases d'un SGBDR (système de gestion de bases de données relationnelles). Ce paramètre est applicable uniquement dans le cas de tables de géodatabase d'entreprise.

Les mots-clés de configuration sont définis par l'administrateur de base de données.

Pour en savoir plus sur les mots-clés de configuration

String

Sortie dérivée

ÉtiquetteExplicationType de données
Table en sortie

Table en sortie.

Tableau

arcpy.conversion.TableToTable(in_rows, out_path, out_name, {where_clause}, {field_mapping}, {config_keyword})
NomExplicationType de données
in_rows

Table en entrée à exporter dans une nouvelle table.

Table View; Raster Layer
out_path

Destination pour l'enregistrement de la table en sortie.

Workspace
out_name

Le nom de la table en sortie.

Si l’emplacement en sortie est un dossier, précisez une extension, telle que .csv, .txt ou .dbf, pour exporter la table dans ce format. Si l’emplacement en sortie est une géodatabase, ne précisez pas d’extension.

String
where_clause
(Facultatif)

Expression SQL permettant de sélectionner un sous-ensemble d'enregistrements. Pour en savoir plus sur les expressions de requête SQL

SQL Expression
field_mapping
(Facultatif)

Détermine quels champs attributaires se trouveront en sortie. Par défaut, tous les champs des entrées seront inclus.

Il est possible d’ajouter, de supprimer, de renommer, de réorganiser les champs, ainsi que de modifier leurs propriétés.

Les règles de combinaison permettent de spécifier la manière dont les valeurs de deux champs en entrée ou plus sont combinées ou fusionnées en une seule valeur en sortie. Plusieurs règles de combinaison permettent de déterminer de quelle manière sont renseignées les valeurs du champ en sortie.

  • Premier : utilisez la première valeur des champs en entrée.
  • Dernier : utilisez la dernière valeur des champs en entrée.
  • Joindre : concaténez (joignez) les valeurs des champs en entrée.
  • Somme : calculez le total des valeurs des champs en entrée.
  • Moyenne : calculez la moyenne des valeurs des champs en entrée.
  • Médiane : calculez la valeur médiane (milieu) des valeurs des champs en entrée.
  • Mode – Utilisez la valeur avec la plus haute fréquence.
  • Min. : utilisez la valeur minimale de toutes les valeurs des champs en entrée.
  • Max. : utilisez la valeur maximale de toutes les valeurs des champs en entrée.
  • Écart type : utilisez la méthode de classification par écart type sur les valeurs de tous les champs en entrée.
  • Total – Recherchez le nombre d'enregistrements inclus dans le calcul.

Dans Python, vous pouvez utiliser la classe FieldMappings pour définir ce paramètre.

Field Mappings
config_keyword
(Facultatif)

Spécifie les paramètres de stockage par défaut (configuration) des géodatabases d'un SGBDR (système de gestion de bases de données relationnelles). Ce paramètre est applicable uniquement dans le cas de tables de géodatabase d'entreprise.

Les mots-clés de configuration sont définis par l'administrateur de base de données.

Pour en savoir plus sur les mots-clés de configuration

String

Sortie dérivée

NomExplicationType de données
out_table

Table en sortie.

Tableau

Exemple de code

Exemple 1 d'utilisation de l'outil TableToTable (fenêtre Python)

Le script de fenêtre Python ci-dessous illustre l'utilisation de la fonction TableToTable en mode immédiat.

import arcpy
arcpy.env.workspace = "C:/data"
arcpy.TableToTable_conversion("vegtable.dbf", "C:/output/output.gdb", "vegtable")
Exemple 2 d’utilisation de l’outil TableToTable (script autonome)

Le script autonome ci-dessous illustre l'utilisation de la fonction TableToTable.

# Description: Use TableToTable with an expression to create a subset
#  of the original table.
 
# Import system modules
import arcpy
 
# Set environment settings
arcpy.env.workspace = "C:/data"
 
# Set local variables
inTable = "vegtable.dbf"
outLocation = "C:/output/output.gdb"
outTable = "estuarine"
# Set the expression, with help from the AddFieldDelimiters function, to select 
# the appropriate field delimiters for the data type
expression = arcpy.AddFieldDelimiters(arcpy.env.workspace, "VEG_TYPE") + " = 'Estuarine'"
 
# Execute TableToTable
arcpy.TableToTable_conversion(inTable, outLocation, outTable, expression)

Rubriques connexes